TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Selon les agences indépendantes, le marché immobilier se grippe

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
4 282
Evaluer cet article

Voici ce qui ressort du second opus de l’Observatoire Interkab proposé par La Boîte Immo. Le point sur ce qu’il faut retenir des chiffres clés du marché et des retours terrains de 8 000 agences immobilières indépendantes.

photo : Paris, beautiful buildings place des Victoires, typical parisian

Les raisons de cette crispation ? D’un côté, les acheteurs ont vu leur accès au crédit se complexifier et leur capacité d’emprunt diminuer, conséquence directe de la hausse des taux et des prix qui tardent à baisser. De l’autre, les vendeurs restent campés sur leur prix de vente et ont du mal à prendre conscience de la tendance baissière du marché. Dans ce contexte, les agents immobiliers indépendants constatent que 7 acheteurs sur 10 sont attentistes et préfèrent reporter leur projet.

En conséquence, les délais de vente se sont allongés considérablement sur ce second trimestre 2023 puisqu’ils sont tout simplement doublés, passant de 24 à 56 jours, entre la prise de mandat et la signature du compromis. Les délais de signature de compromis ne cessent ainsi d’augmenter et dépassent désormais allègrement les deux mois. Les villes comme Toulouse et Rennes atteignent même des records avec respectivement des augmentations de 60 % et 72 % en l’espace d’un trimestre.  Même si cet indicateur se dégrade fortement par rapport au 1er trimestre, force est de constater que les délais reviennent peu à peu dans la norme.

« Les marchés tendus ne le sont plus vraiment, les acheteurs en plus d’être moins nombreux, ne se précipitent plus et sont devenus de plus en plus exigeants », précise Olivier Bugette, le CEO La Boîte Immo.

Le stock des biens à la vente augmente partout en France

En tout logique, après un premier trimestre marqué par une forte tendance à la reconstitution des stocks et des délais de signature de compromis qui explosent, c’est sans surprise que l’on constate sur le second trimestre une forte hausse du niveau des stocks avec près de 261 000 annonces de vente sur le parc La Boîte Immo. Sur la vente, on observe ainsi une croissance du stock de 65 % par rapport au premier trimestre. Le nombre moyen d’annonces par agence a été multiplié par 2,5. A noter que parmi les 4 bassins observés, la plus grande augmentation du stock est en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Malgré le ralentissement du marché, la marge de négociation, autrement dit la différence observée entre le prix de vente affiché sur l’annonce et le prix de la vente actée chez le notaire, reste autour des 5 points au deuxième trimestre. Force ainsi de constater que les vendeurs ne sont pas prêts à accepter des offres trop en dessous du prix de vente fixé. « Reste à voir qui de l’acheteur ou du vendeur cédera en premier, mais la nécessité d’acheter n’est jamais aussi forte que celle de vendre », conclut Olivier Bugette.

Stéphanie Marpinard

Après avoir évolué pendant 10 ans au sein d'un groupe spécialisé dans les médias étudiants, l’orientation professionnelle et la gestion de carrière, en tant que rédactrice en chef adjointe, Stéphanie Marpinard a choisi de travailler à son compte et collabore depuis à différents médias. Ses domaines de prédilection sont entre autres l'immobilier, l'emploi et les ressources humaines.

A lire également
Ne manquez pas aussi
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne