TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Reprise du marché immobilier : le réseau Orpi appelle à la prudence

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
8 268
Evaluer cet article

Si le second semestre 2023 a vu apparaître des premiers signaux de retournement, pouvant laisser présager une reprise de l’activité immobilière, le premier réseau immobilier de France en termes de points de vente préfère tout de même se montrer prudent. C’est en tout cas ce qui ressort de son bilan de l’année. Décryptage.

photo : Whimsical Knitted House: Wrapped in Comfort - Generative AI

Force est de constater qu’entre des conditions d’accès au crédit durcies, une conjoncture économique complexe et des prix qui poursuivaient malgré tout leur ascension, les acquéreurs n’ont eu guère d’autres choix que de freiner leurs envies immobilières en 2023. Malgré une première baisse des prix de 3 % au niveau national qui s’est enclenchée en fin d’année, le volume des transactions a ainsi enregistré une baisse de 20 % l’an passé.

A noter que la tendance est davantage marquée dans certaines grandes villes : Paris enregistre ainsi une baisse des ventes à hauteur de 26 %, quand Marseille et Lyon comptent des baisses respectives de 20 %. D’autres villes encore maintiennent des niveaux de transactions acceptables, à l’instar de Toulouse, Lyon, et Limoges qui ont enregistré en moyenne plus de 400 ventes en 2023.

« Même si nous venons de traverser des mois compliqués pour de nombreux professionnels, nous clôturons un chapitre très dynamique pour le secteur, avec des niveaux de transactions inégalés ces dernières années. L’heure n’est pas à l’effondrement ! Cependant, si les professionnels ont su raisonner les vendeurs, l’effort doit se poursuivre et se conjuguer à celui du gouvernement. Les professionnels ont besoin d’un plan Marshall du logement », souligne Guillaume Martinaud, président de la coopérative Orpi.

Vers une stabilisation du marché ?

Après une année 2023 marquée par la crise immobilière, le retournement de marché laisse apparaître ses premières éclaircies, avec en première ligne les prix, en plus des taux d’intérêt qui semblent se stabiliser. Sur le territoire national, la baisse des prix atteint ainsi 3 %, tandis que certaines villes connaissent des variations plus marquées, telles que Paris, Lyon, Bordeaux, et Argenteuil, où la diminution va de 4 à 8 %.

Preuve que la pédagogie doit se poursuivre : dans certaines villes, les prix continuent d’augmenter, comme à Brest (+8 %), Toulouse et Montpellier (+6 %), Nice ou Marseille (+2 %).

A noter que la baisse des prix a aussi été encouragée par des futurs acquéreurs qui ont osé faire des offres. Les marges de négociation en hausse tirent ainsi mécaniquement les prix du marché vers le bas : en moyenne, elles s’élèvent à 3,49 % à l’échelle nationale et permettent peu à peu le retournement. Dans certaines villes, la tendance s’est même accélérée, comme à Nantes qui affiche près de 7 % de taux de négociation moyen ; Tourcoing, presque 6 % ; ou encore Lille, 5,6 %. Dans ces villes plus qu’ailleurs sur le territoire, le message a été reçu : les vendeurs ont ajusté leur prix pour attirer les acquéreurs et vendre leur bien.

« Après des mois de pédagogie, les professionnels du secteur ont commencé à se faire entendre des vendeurs. Nous devions sortir de cet immobilier spéculatif pour faire se rencontrer à nouveau vendeurs et acheteurs. A l’aube de cette nouvelle année, les acquéreurs sont à nouveau au rendez-vous. Cependant avec des taux plus élevés, des conditions d’accès aux crédits qui restent complexes et un pouvoir d’achat plus que jamais pressurisé, la baisse des prix doit continuer pour assurer une reprise pérenne du marché », conclut Guillaume Martinaud.

 

A lire également
Ne manquez pas aussi
PRE-ETAT.DATE
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous