TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Orpi ne travaille pas avec un objectif de profit mais bien de réussite de projets » Guillaume Martinaud, président de la coopérative ORPI

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
422
Evaluer cet article

Avec sa signature « L’esprit coopératif, ça change l’immobilier », le réseau Orpi réaffirme sa volonté de redonner confiance aux Français en matière d’immobilier.

photo : journal de l'Agence Guillaume Martinaud

Comment se porte le réseau Orpi et pourquoi cette nouvelle signature de marque ?

Avec l’ouverture de 66 nouvelles agences immobilières en 2022, notre réseau comprend 1 350 agences réparties sur tout le territoire. Nous sommes satisfaits de notre développement dans une année de régulation pour l’immobilier.

Notre nouvelle signature traduit la volonté d’Orpi d’affirmer son statut de coopérative.

Depuis le début de mon mandat il y a un an en tant que président du réseau, j’ai pu constater que nombre de mes interlocuteurs, dont nos propres clients, ignoraient ce qu’est une coopérative immobilière et les valeurs qui en découlent.

En quoi le modèle coopératif d’Orpi répond-il aujourd’hui aux enjeux du marché immobilier ?

Chaque associé de la coopérative étant indépendant, le réseau ne travaille pas avec un objectif de profit mais bien de réussite de projets. Un atout non négligeable à l’heure où le désir de mobilité de nos clients est plus fort que jamais. Grâce au fichier commun que nous avons créé en 1966, les valeurs d’échange et de partage ont toujours fait partie de notre ADN. Ainsi, dès qu’un bien est rentré chez Orpi, ce dernier doit être diffusé à l’ensemble des confrères sous 24 heures. Cette philosophie de l’entraide et de la coopération permet de répondre rapidement aux demandes d’un client qui souhaite déménager à l’autre bout de la France. Grâce à la force de notre réseau et les bonnes relations entre les Orpistes, nous sommes ainsi en mesure d’apporter rapidement des solutions sur l’ensemble du territoire.

Quel état des lieux faites-vous du marché immobilier ?

Après 2 ans d’euphorie, nous avons connu un ralentissement à l’automne, puis un début d’année difficile. Mais force est de constater que nous sommes loin de la crise immobilière de 2008. Selon un sondage réalisé en interne, 1 Français sur 6 conserve le désir de réaliser un achat immobilier en 2023. Nous pouvons donc rester optimistes, sans compter que cette nouvelle conjoncture incite les acquéreurs à être plus circonspects et les vendeurs plus raisonnables.

En quoi ce retournement de marché représente-t-il une opportunité pour l’agent immobilier ?

Grâce à ce rééquilibrage, les vendeurs vont enfin être à l’écoute des professionnels de l’immobilier. À nous de reprendre la main et de démontrer notre expertise. Dans cette optique, il est important de partager notre connaissance du marché, de mettre en avant les outils dont nous disposons pour estimer un bien, d’accompagner les clients dans leur financement, de leur expliquer le taux d’usure ou encore les termes de la loi Climat et Résilience. Aujourd’hui, il n’est plus possible de se contenter de faire visiter un bien, il faut apporter des solutions techniques, juridiques et économiques.

 

 

Stéphanie Marpinard

Après avoir évolué pendant 10 ans au sein d'un groupe spécialisé dans les médias étudiants, l’orientation professionnelle et la gestion de carrière, en tant que rédactrice en chef adjointe, Stéphanie Marpinard a choisi de travailler à son compte et collabore depuis à différents médias. Ses domaines de prédilection sont entre autres l'immobilier, l'emploi et les ressources humaines.

A lire également
Ne manquez pas aussi
PRE-ETAT.DATE
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous