TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Plan d’économies : quel impact pour MaPrimeRénov ?

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 794
Evaluer cet article

Invité du Journal de TF1 ce dimanche 18 février, le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Lemaire, a annoncé un nouveau plan d’économies de 10 milliards d’euros.

photo : bruno-lemaire-maprimerénov

Alors que la prévision de la croissance de la France a été revue à la baisse pour 2024,  et passe désormais à 1 %, au lieu du 1,4 % initialement prévue, l’Etat se voit dans l’obligation de réaliser des économies pour ne pas augmenter les impôts. Cette révision implique un « effort immédiat de 10 milliards d’euros d’économie », a ainsi annoncé Bruno Lemaire, au journal télévisé de 20 heures de TF1. Et de rappeler : « Moins de croissance, c’est moins de recettes fiscales ».

MaPrimeRénov : un budget raboté

Au chapitre des économies, le ministre de l’Economie et des Finances a expliqué que cinq milliards d’euros proviendraient d’une baisse des dépenses de fonctionnement dans tous les ministères. Les cinq autres milliards proviendront des politiques publiques. Lors d’une conférence de presse organisé le 19 février à Bercy, Bruno Lemaire a ainsi annoncé que le budget dévolu à l’aide à la rénovation énergétique MaPrimRénov’ sera cette année amputé d’un milliard d’euros, passant ainsi à 4 milliards au lieu des 5 milliards promis par le Gouvernement en janvier dernier.

A lire aussi : MaPrimeRénov’ : les nouveautés au 1er janvier 2024

Une annonce qui passe mal

Un rétropédalage qui passe mal aux yeux des professionnels à l’heure où le DPE et la rénovation thermique prennent une importance capitale sur le marché immobilier. « Une décision incompréhensible dans un contexte aussi tendu pour le logement et où les travaux de rénovation énergétique, imposés par la loi climat & résilience doivent s’accélérer. Plus que jamais, les propriétaires bailleurs ont besoin de ces aides pour financer leurs travaux et garantir un parc locatif équilibré », a ainsi déclaré le président de la FNAIM, Loïc Cantin.

Même courroux du côté de Henry Buzy-Cazaux : « Le hold-up par Bercy d’un milliard d’euros sur le budget de MaPrimeRénov, annoncé par Bruno Le Maire l’âme légère au JT de 20h d’une grande chaine, est proprement ahurissant. Aucune concertation, aucun dialogue », a souligné le président-fondateur de l’IMSI.

Quant à la FFB, elle s’insurge également dans un communiqué : « contre cette coupe franche, trois jours seulement après l’échange avec les ministres de la Transition écologique et du Logement, afin de relancer MaPrimeRenov’ » Et de s’interroger : « Où est la cohérence ? ».

A lire aussi : DPE : vers un nouveau calcul pour les petites surfaces

 

 

 

Stéphanie Marpinard

Après avoir évolué pendant 10 ans au sein d'un groupe spécialisé dans les médias étudiants, l’orientation professionnelle et la gestion de carrière, en tant que rédactrice en chef adjointe, Stéphanie Marpinard a choisi de travailler à son compte et collabore depuis à différents médias. Ses domaines de prédilection sont entre autres l'immobilier, l'emploi et les ressources humaines.

A lire également
Ne manquez pas aussi
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne