Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Le Duflot, un dispositif populaire mais mal compris des Français

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
952
Evaluer cet article
photo :

Alors que s’ouvre aujourd’hui le 43ème Congrès de la fédération des promoteurs immobiliers, SeLogerNeuf -par l’intermédiaire d’IPSOS-a souhaité sonder les français et les investisseurs potentiels sur leur perception du dispositif Duflot, cinq mois après sa mise en place. Ce qu’il faut en retenir.

78% des français en ont entendu parler mais seul 1 sur 5 sait précisément de quoi il s’agit

Le dispositif fiscal Duflot, réservé aux particuliers-investisseurs achetant un appartement pour le louer, remporte l’adhésion des Français : 69% des personnes interrogées pensent que c’est une bonne mesure, contre 31%, qui pensent le contraire.

Si la notoriété du dispositif Duflot est plutôt bonne (78% des Français en ont entendu parler), seul un Français sur cinq sait, en revanche, précisément de quoi il s’agit.

Les Français sont partagés sur l’efficacité du dispositif

67% des Français doutent de son caractère incitatif auprès des acheteurs. La même proportion critique sa capacité à atténuer la crise du logement dans les grandes agglomérations. Une petite majorité pense néanmoins que ce type de mesure pourrait s’avérer efficace pour soutenir l’activité du secteur de la construction (à 48%) et pour faciliter l’accès au logement pour les locataires aux revenus modestes (à 41%).

Un pouvoir incitatif modéré auprès des particuliers ayant l’intention d’investir

Du côté des investisseurs potentiels, qui représentent 15% de la population, 1 sur 2 ont un projet d’investissement locatif à court terme. Ce sont prioritairement des « quadras » (24% des 35-44 ans) issues des catégories supérieures de la population : 28% des cadres, 20% des ménages les plus aisés.

Dans l’ensemble, si le dispositif Duflot présente des avantages intéressants pour 56% des investisseurs potentiels, ils ne sont pas suffisamment décisifs pour déclencher, actuellement, l’acte d’achat. En effet, alors que plus d’1 investisseur potentiel sur 2 ayant un projet à court terme se dit intéressé par la mesure seule une minorité d’entre eux (24%) se sont, d’ores-et-déjà renseignés sur les dispositions et avantages proposés.

« Nous sommes non seulement toujours en période de transition Scellier-Duflot, mais en plus certaines modalités d’application doivent encore être clarifiées ultérieurement (communes éligibles, niveau de loyers…). Passé ce moment, l’entrain des investisseurs devrait repartir »,décrypte Jean-Philippe Chevalier, Directeur de SeLogerNeuf.com. « Nous sommes notamment confiants car, au-delà des résultats du sondage, il faut rappeler que l’incitation fiscale du Duflot de 18% sur 9 ans est supérieure à celle de du Scellier dernière version (13%), si l’investisseur est prêt à faire quelques concessions sur les plafonds de ressources et de loyers», conclut-il. ©LeFilDeLimmo/BazikPress

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne