Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Les belles photos font les meilleures annonces

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
2 312
Evaluer cet article

La publicité immobilière n’échappe pas à la règle : ce qui interpelle d’abord le client c’est l’image. Nos conseils pour réussir la mise en ligne de vos photos.

photo : Sans titre

La publicité immobilière n’échappe pas à la règle : ce qui interpelle d’abord le client c’est l’image. Nos conseils pour réussir la mise en ligne de vos photos.

Internet a transformé la communication des agents immobiliers. Il y dix ans, quelques mots, souvent les mêmes, suffisaient pour rédiger une annonce. Aujourd’hui,  les annonces sont de véritables publicités comportant textes détaillés, descriptifs, visuels, photos et plan, DPE, carte… Et la photo est la vitrine de l’annonce, c’est elle qui donne envie – ou pas – d’entrer dans l’agence.

Sur les portails, le scénario est toujours le même : l’internaute saisit ses critères de recherche, et la liste de résultats s’affiche ; l’internaute la parcourt rapidement et clique sur les photos qui attirent son attention. À ce stade, une première sélection s’opère déjà. Sortir du lot sur Internet est une compétition qui se gagne grâce aux meilleures photos !

 Les professionnels ont bien compris cet enjeu et les annonces sans photos sont devenues des exceptions, ce qui n’était pas le cas il y a encore cinq ans. Dans le même temps, les possibilités offertes par les portails ont  considérablement évolué. À l’origine, les annonces ne pouvaient comporter qu’une seule photo avec un format limité.

Puis, de nouvelles techniques ont permis de publier plus de photos, avec de meilleures définitions.

 

Aujourd’hui, les photos s’affichent en haute définition (HD).

 

 

 

 

 

Combien de photos ?

En la matière, il n’y a pas de règle car la quantité de photos dépend du bien photographié (nombre de pièces…) et de  ce qu’il faut montrer. Ainsi, une vue valorisante mérite des photos supplémentaires. Dans la majorité des cas, c’est entre quatre et huit photos qui sont nécessaires pour que le client contacte l’agence. Une seule photo, même de qualité, ne suffit pas car le client peut en déduire que l’on cache des détails problématiques.

 La photo principale

Une photo joue un rôle clé : celle qui apparaît sur la liste des résultats. C’est elle qui attire l’attention et déclenche le clic qui conduira peut-être à une visite du bien. À ce titre, elle doit être d’une qualité irréprochable et choisie avec un soin tout particulier. Elle doit réellement montrer le bien et le mettre en valeur. Pour une maison, on choisira la façade principale ou la façade côté jardin si la première en dit trop sur l’adresse. Pour un appartement, on pourra présenter  la façade de l’immeuble ou, à défaut, le séjour, mais pas les autres pièces. Enfin, un détail important : il convient de bien vérifier quelle photo s’affichera en premier quand on importe les photos dans le logiciel de l’agence, puis de contrôler ce qui paraît réellement sur le portail.

Les clés des photos  réussies

Pour réussir des photos qui  donnent envie d’acheter, il  faut maîtriser des techniques  et y consacrer du temps : c’est
un métier ! Les agents immobiliers savent que le monde  change, leur profession aussi, et il leur faut acquérir de  nouveaux savoirs. Accepter  de passer du temps est la première condition pour réussir  des photos qui feront la différence. Les professionnels estiment que de deux à quatre  heures sont nécessaires pour  réaliser un reportage photographique d’un bien à  vendre. Une grande partie de  ce temps est consacrée à la  préparation du bien. C’est un
point majeur. Il est impératif  de désencombrer et de ranger. Pour comprendre l’importance de ce point, il est  bon de regarder les photos  des revues d’immobilier haut  de gamme. On y voit que les  pièces y sont impeccablement  rangées, vidées de tout  ce qui est inutile, tout brille  grâce à un ménage complet  et, dans la cuisine, un joli  bouquet de fleurs remplace  la vaisselle sale.Sans titre2

La lumière !
L’éclairage est le facteur le  plus important pour la qualité d’une photo. Sur les portails, on voit de nombreuses  photos sombres, à contre jour, sans contraste ou relief.  La faute à une mauvaise lumière. Mais l’équation n’est  pas facile.  souvent, dans une  pièce, un seul angle de prise  de vue est possible et c’est  celui où l’on fait face à la fenêtre. Il convient d’en tenir  compte et prendre la photo à  un moment où l’on n’a pas le  soleil dans les yeux.  Une technique
innovante  La photo HDRI (High Dynamic Range Imaging) est une  technique qui vient des États- Unis et qui s’impose depuis  peu. Elle consiste à prendre  plusieurs photos (au moins  trois) simultanément, avec différents niveaux  d’intensité  lumineuse, puis à les réunir  en une seule image. Le résultat est époustouflant. Cette  technique s’adapte particulièrement à la photographie  immobilière. Elle nécessite  un appareil adapté, un logiciel et une certaine maîtrise.
Sur les sites Internet des photographes spécialistes HDRI,  on peut comparer des clichés  « avant – après » (ou photo
banale versus photo HDRI),  c’est spectaculaire !  Nul doute que les agents  immobiliers qui seront les  premiers à adopter l’HDRI  vont prendre une longueur  d’avance pour présenter les  biens.  Protéger ses photos  L’agent immobilier qui investi  du temps pour prendre des  photos de qualité apprécie  peu de les voir diffuser dans  des annonces concurrentes.  Pour éviter cela, on protège  les photos à l’aide d’un filigrane (nom de l’agence),  aussi appelé Watermark. Une  mention sur le site de l’agence  rappelant que les photos sont  sa propriété exclusive et la reproduction interdite est une  précaution qui donnera une  base à un éventuel recours  contre les pirates.  Plus de mandats  exclusifs  Lors de la négociation du  mandat, montrer son savoir- faire pour la présentation  des biens, notamment les  photos, est un argument  décisif ; les images prouvent le professionnalisme de  l’agence qui sait mettre en valeur ce que l’on va lui confier.

Hervé Parent

Hervé Parent est consultant spécialiste du marketing immobilier.
Il a fondé en 2013, puis développé RENT- Real Estate & New Technologies, le salon des innovations et des nouvelles technologies pour l’immobilier.

Diplômé HEC, Hervé Parent a dirigé le marketing de grandes sociétés de services immobiliers telles que Bourdais et Bazin. Depuis 1998, gérant du cabinet HP Conseils, il réalise de nombreuses missions dans le secteur de l’immobilier et plus particulièrement de l’Internet pour l’immobilier.

Hervé Parent est trésorier de la FF2i, Fédération française de l’Internet immobilier, après avoir été son président pendant dix ans.

Conférencier, formateur et auteur de l’ouvrage « Le marketing de l’immobilier », Dunod.

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne