Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Nouveau souffle pour le marché de l’immobilier ancien », Pascal Beuvelet, Président du réseau de courtiers in&Fi Crédits

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
1 483
Evaluer cet article

Nombre de signes positifs laissent augurer d’une très bonne fin d’année 2015 et d’un super millésime 2016 pour le marché de l’ancien. Ce qu’il faut savoir pour partager l’optimisme de Pascal Beuvelet, Président du réseau de courtiers In&Fi Crédits.

photo : Pascal Beuvelet, Président du réseau de courtiers In&Fi Crédits

En octobre 2014, à contre-courant des opinions, j’estimais, dans ces colonnes, que 2015 serait une bonne année pour l’immobilier ancien. J’envisageais 70 000 ventes supplémentaires par rap- port à 2014. Ce chiffre sera largement dépassé. Aujourd’hui, je confirme que nous aurons une très bonne fin d’année et j’anticipe que 2016 sera une année record pour les ventes en immobilier ancien.

Voilà les raisons de mon optimisme :

Sur le fond, et il est bon de toujours le rappeler, en France, l’immobilier reste l’investissement privilégié.

Les Français détiennent un patrimoine supérieur à 10 000 milliards d’euros dont 7 000 mil- liards investis dans la pierre (Insee). Ce- pendant, seuls 59,8 % d’entre nous sont propriétaires alors que dans l’Union européenne, la moyenne s’élève à 70,9 %. Ce qui nous place au 22e rang sur 28 ! Soit un potentiel de progression énorme qui devrait interpeller nos politiques.

Une raisonnable régulation des prix s’opère partout en France.

Dans ce contexte, les attentistes d’opportunités ont compris qu’il n’y a pas de « bulle immobilière », qu’elle ne crèvera donc pas et qu’il n’y aura pas de « grand soir de l’immobilier » avec une chute brutale des prix et la possibilité de faire son marché à vil prix. Une partie de ces attentistes reviennent sur le marché́.

L’analyse des chiffres du courtier In&Fi Crédits va dans le même sens.

D’une part, les primo-accédants refont leur apparition, particulièrement en province, et ce, en partie grâce au PTZ. D’autre part, les demandes de prêts relais sont en légère augmentation.

Il faut en tirer deux enseignements :
– Une meilleure confiance dans le marché de la vente.

– La perception que l’offre de biens de qualité reste réduite et que, comme toujours, les bons produits aux bons prix ne restent pas longtemps sur le marché.

Sur le plan des financements, compte tenu de la situation économique actuelle, je confirme que les taux resteront durablement bas, y compris en 2016.

En effet, l’inflation en Europe est quasi nulle (+ 0,23 % en juillet) et la croissance reste atone à 2 % (espérée à un peu plus de 1 % en France). Dans ces conditions, la BCE (Banque centrale européenne) va poursuivre en 2016 sa distribution de liquidités au secteur bancaire au taux exceptionnel de 0,05 %.
De toute façon, compte tenu de la pression maintenue par la concurrence interbancaire, les hausses de taux resteront très modérées et maîtrisées. Je rappelle qu’une hausse de 0,1 % sur un prêt de 100 000 euros sur 15 ans représente un accroissement de moins de 5 euros sur la mensualité et un renchérissement du coût global inférieur à 900 euros. Pas de quoi s’affoler !
Enfin, n’oublions pas que 2016 est une année préélectorale. Le poids réglementaire, non digéré, de la loi Alur et le désastre économique dans l’immobilier neuf et le bâtiment sont de nature à conduire nos politiques à plus de retenue dans leur soif législative. Dans ce contexte, je pense que, momentanément, les discours seront positifs vis-à-vis de nos métiers et sans aucun doute la promesse de lendemains qui chantent.

Pascal Beuvelet

Pascal Beuvelet, Président Fondateur d’In&Fi Crédits. Promoteur depuis 1975, à la tête de BGI Holding, membre fondateur du réseau Century 21 en France, Pascal Beuvelet maîtrise l’immobilier et la franchise. Au fait des problématiques des particuliers dans le financement de leurs acquisitions immobilières, il s’est naturellement intéressé au métier de courtier crédits : une profession dispersée, un marché en pleine explosion. Convaincu des effets de levier que la franchise offre à une démarche entrepreneuriale, il a choisi ce mode d’expansion pour implanter le réseau des agences In&Fi Crédits spécialistes en courtage de crédits. Son objectif : imposer In&Fi Crédits comme la référence des intermédiaires en recherches de financements pour les particuliers et les professionnels.

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Du même auteur

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Soumagne, il y a 4 années

    Bonsoir, un petit bémol quand même, la situation économique est plombée par le chômage et donc la confiance n.est pas au rendez vous ce qui entraîne une déflation salariale.

    Et gros bémol, la France vieillit et il va commencer à avoir davantage de vendeurs que d.acheteurs ce qui est également déflationniste au niveau immobilier.

    Enfin, ce qui compte est la différence entre le taux d.emprunt et l.inflation qui lui est entrain de fortement remonter.

    Il y aura peut être davantage de vente mais à des prix plus bas en 2015. Pour 2016, je n.y crois pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne