Vous venez de rentrer un nouveau bien à la vente ? Parfait ! Il s’agit maintenant de trouver un acquéreur… Une fois effectuée la relance du fichier acquéreurs, étape prioritaire, il faut réfléchir à la façon dont vous allez pouvoir proposer le bien, sur quels supports, de quelles manières…

photo : romain cartier journal de lagence 2

Adaptez le contenu aux différents supports…

INTERNET :

Environ 90% des clients acquéreurs utilisent internet pour leur recherche immobilière. Il est donc logique que votre site soit accessible facilement et en mode responsive design car plus de 60 % ne se servent que de leur téléphone ou tablette pour consulter le net…

Sur internet, l’important est d’être bien référencé ; le choix des mots, des adjectifs, est donc ultra déterminant… il est donc important de passer du temps sur la construction de votre texte et la mise en avant des critères objectifs … On oublie les abréviations, Google ne connaît pas « chbre » mais « chambre » genre de faute qui ne met pas en avant votre annonce…

Mais surtout on privilégie le choix des photos, elles sont capitales, c’est LE déclencheur d’appels, LE générateur de contacts ! Pour rappel, la pub ne sert pas à vendre un bien, mais à générer du contact, que vous transformez par la suite.

La qualité et le choix des photos restent le plus important. L’idéal, 5 photos par bien, parfois aussi de la vidéo selon le type de bien, et un plan du bien, cela plaît aux internautes, ils se projettent plus facilement.

Photos choisies en fonction des saisons et de la durée de vie de votre mandat ! il n’est pas rare de trouver des biens pris en photo en hiver alors que le cerisier du jardin est en fleur depuis 2 semaines… pas très crédible, idéal pour faire douter l’acheteur et l’inciter à négocier immédiatement.

 La VITRINE :

Comme pour internet, les photos sont indispensables, inutile de proposer un bien sans photos, aucun impact, 80 % de la population est « visuelle », il faut donc une accroche immédiate et séduisante pour capter l’attention du passant.

En revanche, sur la vitrine, on oublie quasiment le texte, la règle que j’utilise : «  c’est où », « c’est quoi », « c’est combien » ! DIJON – maison 1930 5 pièces – 495 000 euros, «  ce bien vous intéresse ?, entrez ! «

Cela fonctionne très bien, l’idée est de susciter l’intérêt et de faire entrer le client à l’agence pour créer du contact positif. On n’oubliera pas bien sûr les mentions légales obligatoires (DPE….)

Votre vitrine reflète le dynamisme de votre agence ! Il faut donc la modifier régulièrement. Tous les 15 jours, on change le contenu, on met en avant les nouveaux biens, mais on communique aussi sur sa réussite, les biens vendus, les clients satisfaits, les recherches ciblées…

Tous les détails sur la communication autour du bien dans mes formations, consultez-moi…

 

Romain CARTIER – Direction Service Transaction – BUET Immobilier – DIJON
Consultant FNAIM – Formateur spécialisé en techniques de négociation – Ecole Supérieure de l’Immobilier – PARIS Consultant M6 – Recherche Appartement ou Maison –

 

Cet article vous a été :
Newsletterinscrivez-vous dès maintenant

Je m'abonne

VOIR LES NEWSLETTERS

Réagissez
Réagir
1
réaction
A lire également
1 réaction pour cet article
  • Par Linda Emerllahu, il y a 7 mois - 1 mars 2017 à 20 h 05 min

    Séminaires très intéressants merci à Romain Cartier pour ses formations que je recommande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *