Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« 7 conseils pour rédiger une annonce efficace »; Romain Cartier

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
3 539
Evaluer cet article

Dans la majorité des annonces en ligne ou en vitrine, il manque encore des éléments essentiels pour accrocher un client potentiel.

photo : 7 conseils pour rédiger une annonce efficace

Evolution des modes de vie oblige, une annonce immobilière doit aujourd’hui être facile à appréhender, rapide à lire et ludique. Alors, comment vous y prendre ?

Prenez votre temps

Et si vous alliez trop vite ? Une fois le mandat décroché, les agents immobiliers sont souvent pressés de poster leurs annonces sur les portails. Or, rien ne sert de courir… Mieux vaut prendre le temps de faire de la qualité. Sur les photos comme sur le texte. Les visuels – les agents ne le savent que trop bien – sont la première chose que les internautes regardent. Et c’est sans doute la plus importante qu’ils retiennent. Aujourd’hui, il est donc impossible de publier une annonce avec des photos de qualité médiocre : elles renvoient, de fait, une image moyenne du bien et de l’agence ! La solution ? Avoir recours à un photographe immobilier. Son oeil d’expert permet de mettre en valeur certains éléments du bien, donc de le rendre attractif et de capter les acquéreurs. Certes, faire appel à un professionnel de l’image a un coût mais permet aussi de décrocher des exclusivités : c’est un argument supplémentaire pour séduire un vendeur lors de la découverte client.

Ajoutez plusieurs photos

Rappelez-vous : sur Internet, vous avez deux secondes pour attirer l’attention d’un internaute. Le visuel, s’il est de bonne qualité, séduit et déclenche l’appel. Il sert aussi à faire rebondir le client sur le texte. Si les photos sont de qualité médiocre, c’est toute l’annonce que le client rejette en bloc ! Pour présenter le bien, une seule photo ne suffit pas. Plutôt 7, voire 6 + 1 car ajouter un plan aide les internautes à se projeter dans le bien. Avec un plan à leur disposition, ils passent ainsi plus de temps sur l’annonce. Et c’est de bonne augure car les statistiques sont claires : plus un client passe de temps sur une annonce, plus il a l’intention d’appeler. Si vous n’avez pas le plan sous la main, utilisez des schémas ou les croquis des diagnostics !

Racontez une histoire

80 % des internautes ne lisent pas entièrement le texte d’une annonce. Ils la parcourent en diagonale et, d’ailleurs, ils ne  retiennent que le « c’est où ? », « c’est quoi ? », « c’est combien ? ». On le voit tous les jours à l’agence puisque les clients appellent et posent des questions alors que les réponses figurent dans l’annonce. Il faut différencier les types  de supports et adapter  vos annonces. Sur Internet, l’annonce doit raconter une histoire. Le but ? Être le mieux référencé possible. En effet, il ne faut pas se leurrer, le texte d’une annonce digitale n’a d’autre but que d’assurer un bon référencement. Aujourd’hui, les algorithmes de Google privilégient les textes bien rédigés, ponctués, ceux avec des phrases complètes. On oublie donc tout ce qui est tiret.

N’utilisez ni abréviations, ni répétitions …

Les moteurs de recherche ne connaissent pas non plus les abréviations. On ne remplace donc pas le mot pièce par un p. ou salle de bains par sdb. Plus un texte est construit, précis, cohérent, mieux il est référencé. Pas question non plus de répéter trois fois le mot « achat » ou « immobilier », c’est inutile. Sans compter que le résultat n’est pas très joli : cela ne donne pas une image qualitative de l’agence. En revanche, n’oubliez pas de placer les mots clé, comme «achat» ou «vente», en début d’annonce. Si le bien compte une belle piscine, mentionnez-la.

Utilisez  des pictogrammes dans vos annonces print ou en vitrine

Soignez aussi vos annonces  vitrine ou print avec un visuel extrêmement clair et qualitatif. Le texte doit aller à l’essentiel en répondant aux questions basiques : « c’est où ? », « c’est quoi ? », « c’est combien ? ». N’oubliez pas d’indiquer les mentions légales obligatoires. Enfin, petite astuce, pour simplifier la lecture de l’annonce, allégez le support en remplaçant certains éléments du texte par des pictogrammes. C’est ludique et la lecture est ainsi plus rapide et facilement compréhensible.

Soumettez vos annonces à vos collègues

Pour savoir si votre annonce est efficace, petite astuce : soumettez-la à vos collègues. S’ils parviennent à vous décrire le bien en se basant uniquement sur le texte et les photos, c’est que votre annonce est bien construite. Si votre lecteur insiste sur un point ou en oublie d’autres, c’est que peut-être vous êtes allé trop vite ou que vous avez trop insisté sur un des éléments. Restez neutre, ne donnez aucun jugement sur un bien que vous avez  particulièrement apprécié. On traite tous les biens de façon égale !

Mettez à jour le contenu de vos annonces

En flux tendu, les biens partent vite mais ce n’est pas toujours le cas. Certains traînent sur les portails. S’ils sont vus trop souvent, avec les mêmes photos, les mêmes textes, ils se déprécient. Mieux vaut redonner une seconde vie au bien avec une annonce différente. Ce second souffl e lui permet d’être de nouveau référencé. Et c’est d’autant plus judicieux que cela permet aussi de s’adapter au rythme des saisons. Il n’y a rien de plus mauvais en termes d’image que de proposer en novembre les photos d’une maison au printemps. Le décalage est trop important. Faire évoluer une annonce démontre également au vendeur que vous n’oubliez pas son bien. Que vous êtes donc un vrai professionnel !

Romain CARTIER

Romain CARTIER
Direction Service Transaction – BUET Immobilier – DIJON
Consultant FNAIM – Formateur spécialisé en techniques de négociation – Ecole Supérieure de l’Immobilier - PARIS
Consultant M6 – Recherche Appartement ou Maison –

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne