Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Comment soigner sa relation avec le notaire

Publié le
Publié le
Réagir 14 réactions
2 039
Evaluer cet article

Jonathan VOOGT, mandataire immobilier, coach livre ses recettes sur les actions à mener régulièrement auprès du notaire afin de soigner son relationnel.

photo : Jonathan Voogt

Acteur incontournable lors d’une transaction immobilière, le notaire peut devenir un prescripteur hors-pair. En effet, beaucoup de particuliers vont se diriger vers cet officier afin de demander conseils pour vendre ou acheter un bien immobilier. Si, pour un professionnel de l’immobilier, les prescriptions sont toujours bonnes à prendre, soigner votre relation avec le notaire pourra vous permettre d’obtenir des mandats et enfin générer du chiffre d’affaire.

Apportez des dossiers aux notaires

Si le notaire a le monopole des actes en matière d’immobilier et est donc ultra protégé, une étude reste tout de même une entreprise à faire tourner. Le notaire sera toujours friand des dossiers de vente que vous lui apporterez . Cependant, pour avoir une chance que le notaire se souvienne de vous, il va falloir qu’il s’habitue à votre présence. En effet, si vous travaillez avec beaucoup d’études, il y a peu de chance que tous les notaires vous envoient des affaires.
En revanche, si vous sélectionnez 1 ou 2 études où vous avez l’habitude de déposer des dossiers de vente, vous augmentez les chances de prescriptions.
L’humain est normalement programmé pour rendre lorsqu’il reçoit. Si vous lui apportez plusieurs dossiers par mois, il aura normalement envi de vous rendre la pareil. Le notaire va comprendre que vous êtes actif sur votre secteur et aura certainement envie de  vous revoir.

Bien sûr, ce sont les clients qui choisissent le notaire.  Mais les vendeurs, concentrés sur sa vente et son acheteur, ont souvent besoin de suggestions. Sans forcer la main aux parties, vous pourrez leur proposer un partenaire efficace et réactif pour réaliser leur transaction.

Présentez-vous aux études du secteur

Si vous débutez, il y a peu de chance que vous ayez beaucoup d’affaires à apporter. Cependant, lors de votre installation, je vous conseille fortement d’aller vous présenter aux études de votre secteur. En fonction de votre ressenti, vous pourrez alors sélectionner à qui vous enverrez des dossiers. Pour ma part, lorsque je me suis installé en 2014, j’avais appelé 5 études sur la Haute- Gironde.  Un seul notaire m’a fait l’honneur de me rappeler, mais il est toujours un bon prescripteur.

Apportez des dossiers carrés

Beaucoup d’études sont débordées. Outre le fait que préparer un dossier carré vous apportera crédibilité auprès de vos clients, ol convient d’apporter un dossier complet et ordonnée à l’étude. Il y a peu de chance d’obtenir une date de signature de compromis de vente sinon. Et peu de chances aussi que le notaire ait envie de vous recommander ultérieurement.
Quand je fais une vente, je remplis toujours une fiche d’état civil avec les parties et tous les documents sont classés par thèmes : Titre de propriété,  Diagnostics, Urbanisme…

Soignez vos relations avec l’équipe notariale

Si c’est le notaire qui reçoit les actes, c’est rarement lui qui rédige, demande les pièces à l’urbanisme et prépare les dossiers. Soignez vos relations avec les clercs de notaire et autres assistants juridiques, eux aussi source de contacts qualifiés. Puisque le cerveau est sensé rendre quand il reçoit, les cadeaux sont toujours appréciés. Attention, je ne vous parle pas d’un stylo ou d’un agenda. Les études en reçoivent des milliers tous les ans. Trouvez une idée originale qui vous démarquera de la concurrence.

Demandez des recommandations

N’ayez pas peur de demander des recommandations à vos contacts notaires et aux personnes avec qui vous êtes en relation dans les études.

Une étude notariale est une vraie source de chiffre d’affaire si vous faites preuve de qualité relationnelles et de bon sens.
Comme je le dis souvent dans mes coachings, le notaire fait partit de l’environnement proche du professionnel de l’immobilier et il sera prescripteur si vous lui montrez votre professionnalisme.

N’hésitez pas à lui demander des prescriptions puisqu’il n’y pensera pas forcément de suite. Je vous souhaite une bonne prospection immobilière !

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Christophe, il y a 11 jours

    Article très intéressent et plein de bon sens, il ne faut rien laisser au hasard et Jonathan le prouve encore une fois.

  • Par cris, il y a 16 jours

    Je pense qu’il faut toujours une très bonne relation avec le notaire pour que les dossiers passent plus vite , comme l’indique Jonathan .
    J’en prend note .

  • Par Raphael Arzubiaga, il y a 16 jours

    C’est un article instrutif et très intéressant, on y comprend bien l’importance du relationnel avec le notaire lorsque qu’on travaille dans l’immobilier. Je ne pensais pas qu’une tel collaboration était possible, je trouve que c’est une donnée importante a savoir lorsqu’on a une activité professionnelle dans ce domaine

  • Par Steven, il y a 16 jours

    Article intéressant et pertinent. De très bons conseils surtout quand on a tendance, notamment au début, à penser qu’à ses clients alors que les professionnels à qui on aura régulièrement affaire sont tout aussi importants.

  • Par Laurent Malfreyt, il y a 16 jours

    Comme le souligne Jonathan, il est bon de créer du relationnel autour de sa sphère de prospection et le notaire en fait partie.
    Le blog de Jonathan est très intéressant et riche en informations pertinentes !!

  • Par bonbhel, il y a 17 jours

    Merci pour tes cours  de coaching de qualités.

  • Par Mathias, il y a 24 jours

    Article pertinent !!

  • Par Picard, il y a 27 jours

    Merci au JDA pour le choix de ses articles. Je suis mandataire immobilier à Brest depuis plus d’un an et je fais des coachings avec Jonathan depuis 4 mois. Je dois avouer que ça a mis un sérieux boost à mon chiffre d’affaire.
    Sachez que c’est votre commentaire que je trouve scandaleux. Cet article est là pour aider les professionnels de l’immobilier et des commentaires stériles comme le votre sont présents uniquement pour vous valoriser. Si vous êtes si fort écrivez un article. On verra ce que ça donne. Dsl mais je le trouve injuste. Bonne journée

  • Par BORELLI, il y a 27 jours

    Hello

    Moi je suis franchisé dans le 33 et ça fait plus de 8 ans que j’apporte des dossiers à deux études bordelaises et ils me le rendent bien.

    Je pense que se forger un relationnel de qualité est indispensable pour perdurer surtout quand on voit la concurrence.

    Maintenant de là à parler de corruption … Je pense qu’il faut que vous redescendez un peu sur terre les gars. C’est tout à fait classique dans une relation commerciale d’apporter une attention à son réseau de professionnels.

    Merci pour cet article qui rappel les bases du métier.

  • Par francisth, il y a 28 jours

    je suis en partie d’accord après 20 ans de pratiques mais j’ai toujours des doutes sur l’envoi d’affaires car souvent ils ont aussi un service immobilier voire gestion qui nous font concurrence alors on ne s’emballe pas, il faut avoir bon relationnel mais ne vous trompez pas et pas de corruption de cadeaux je vois que cet agent immobilier débute et à les dents longues il comprendra vite

  • Par Avrand, il y a 28 jours

    Bonjour
    Je trouve cet article intéressant. Je vais m’en inspirer pour mes négos
    Bonne journée

  • Par Pierre, il y a 28 jours

    Bonjour, je viens de lire l’article également et je ne vois pas où l’auteur « arrose » le notaire !! Je suis agent immobilier, et j’apporte aussi des affaires à des notaires qu’ils me rendent en me mettant en relation avec de vendeurs. C’est une relation de partenariat. Car même étant des représentants de la chose publique, ce sont aussi des patrons avec des salariés et une entreprise à faire tourner !! Je trouve cet article pertinent car il apprend aux nouveaux qui démarrent comment débuter son relationnel. Bravo à l’auteur.

  • Par carmen baggio, il y a 28 jours

    je ne pensais pas qu’il fallait pour que les compromis de vent soient traités en temps et en heure, « arroser » un notaire ou un clerc, car ce sont des représentants de la chose publique, assermentés.
    d’une part, ca donne l’impression de passe-droit
    et c’est plus facile à dire qu’à faire…

  • Par Rose, il y a 28 jours

    Sincèrement cet article n apporte pas grand chose sur la bonne relation avec le notaire. On nous parle de cadeaux à faire… C est douteux ! Article pas très interressant.
    Je peux vous faire un vrai article sur « comment je prépare mon dossier de vente pour le notaire » avec toutes étapes pour que les conseillers puissent justifier leur honoraires. A vous lire. Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne