Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

L’immobilier : plus que jamais une valeur refuge pour les Français

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 588
Evaluer cet article

Malgré l’incertitude liée à la guerre en Ukraine, les élections présidentielles ou encore l’inflation, rien n’y fait : la pierre reste chevillée au corps des Français. C’est en tout cas ce qu’indique le dernier Observatoire du moral immobilier SeLoger réalisé en collaboration avec OpinionWay. Focus sur les grandes lignes à retenir de cette enquête conduite du 22 février au 9 mars 2022 derniers auprès de 1 850 futurs acquéreurs.

photo : Businessman take a position to protect on the piggybank and paper family in hand, donation, saving, charity, family finance plan concept, fundraising, superannuation, financial crisis concept

Si les années électorales sont généralement connues pour inciter les acheteurs à mettre leur projet immobilier sur pause le temps d’y voir plus clair, celle de 2022 semble échapper à la règle. Et pour cause, 89 % des acheteurs estiment cette fois que l’élection présidentielle n’aura pas d’impact sur leur projet. C’est le cas de 83 % des candidats à l’investissement locatif, de 79 % des acquéreurs parisiens ou encore, de 75 % des futurs acheteurs d’un logement neuf.

Mais attention, à noter que les Français attendent tout de même beaucoup du prochain gouvernement. Ainsi, alors que 2022 devrait être marquée par une hausse de la taxe foncière, 83 % des personnes interrogées estiment que le prochain gouvernement devrait s’attaquer à la réduction de la fiscalité sur le logement. Autre requête : faciliter l’accès au crédit pour 76 % des porteurs de projets interrogés. Quant à la troisième attente, elle porte sur l’augmentation de l’offre immobilière. C’est le cas pour 62 % des sondés, et plus particulièrement, pour 74 % des ménages souhaitant acquérir un logement dans le neuf. Enfin, alors que les matières premières ne cessent d’augmenter et représentent une menace pour les coûts de construction, les candidats à l’accession dans le neuf et l’ancien estiment à 64 % que le gouvernement doit agir.

Les évènements n’impactent pas le budget logement

Concernant leur niveau de vie, 66 % des sondés anticipent une dégradation dans l’Hexagone, soit 11 points de plus par rapport à novembre 2021. Il s’agit ainsi du niveau le plus élevé jamais enregistré depuis le début de la crise sanitaire. Pourtant malgré les incertitudes, les inquiétudes liées au pouvoir d’achat et les difficultés macroéconomiques, il est à noter que l’ensemble de ces appréhensions n’impactent pas le budget que les sondés veulent consacrer à leur projet. Il demeure stable par rapport à mai 2021 et s’affiche même en hausse par rapport à février 2021. En avril 2022, 39 % des personnes interrogées déclarent, en effet, consacrer 300 000 € ou plus à leur projet, contre 32 % en février 2021.

Des Français sereins pour décrocher un crédit immobilier

Alors que 79 % des sondés s’attendent à voir remonter les taux d’intérêts dans les six prochains mois, les porteurs de projets restent relativement sereins. Ainsi, seulement 32 % des sondés se disent inquiets quant à leur capacité à décrocher un crédit immobilier.

Pour contourner cet écueil et maximiser leurs chances d’obtenir un prêt aux meilleures conditions, les candidats à l’accession n’hésiteront pas à mobiliser plus fortement leur épargne. 55 % d’entre eux prévoient de constituer un apport supérieur à 10 % du montant du prêt, soit 4 points de plus qu’en novembre 2021. 56 % des sondés se disent ainsi confiants dans l’aboutissement de leur projet immobilier dans les 6 prochains mois.

Ne manquez pas aussi
TISSOT

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne