TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Investissement locatif : ces 10 villes où investir dans un T2 en 2023

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
17 562
Evaluer cet article

A l’heure où le débat sur l’âge du départ à la retraite est dans toutes les bouches, l’investissement locatif pourrait rapidement revenir au cœur des préoccupations des Français. Pour accompagner au mieux vos clients dans leur choix, MeilleursAgents a établi son palmarès des villes où il fait bon investir en 2023 en décryptant la rentabilité, mais aussi le risque de dépréciation et de vacance locative des grandes villes françaises. Focus.

photo : Bordeaux - France - old town district - classical buildings

« Certaines villes présentent toujours une rentabilité brute très intéressante, même s’il faut rester vigilant à la hausse des taux et à leur impact sur la rentabilité nette. Certaines métropoles présentent également des risques de vacance locative réduits, face à la hausse de la demande locative induite par le durcissement des conditions d’octroi des crédits », analyse en préambule Barbara Castillo-Rico, Responsable des études économiques chez Meilleurs Agents.

Périphérie urbaine : un choix stratégique

Force est de constater que depuis la crise du Covid, les villes moyennes situées à quelques encablures de grandes villes ont plus que jamais le vent en poupe. Elles constituent donc un bon choix d’investissement pour développer son patrimoine immobilier ou préparer sa retraite. Villeneuve-Saint-Georges, située dans le Val-de-Marne, se hisse ainsi en tête du palmarès de MeilleursAgents, avec une rentabilité brute de 6,6 %. Avec 3 079 euros le mètre carré contre 5 733 euros en moyenne dans la petite couronne, on retrouve ainsi non seulement dans cette ville un prix au mètre carré parmi les plus attractifs de la banlieue parisienne, mais également un risque de vacance locative faible et un risque de dépréciation modéré.

La ville de Colomiers prend, quant à elle, la deuxième place du podium. Située à 7 km du centre-ville de Toulouse, Colomiers présente un prix au mètre carré moyen de 2 708 euros contre 3 856 euros par mètre carré à Toulouse, une rentabilité brute de 5,6 % et un risque de vacance locative restreint, avec seulement 1,6 % de la part de ses logements vacants.

Enfin, située dans la banlieue immédiate du nord de Paris, Aubervilliers, qui est en pleine transition, avec l’arrivée en 2030 de deux nouvelles stations de la ligne 15 du Grand Paris, présente de belles opportunités d’investissement locatif qui la classe en troisième position du podium. En plein essor, avec des prix de l’immobilier qui ont grimpé de 24 % en 5 ans, Aubervilliers propose pourtant toujours un prix parmi les plus attractifs de la petite couronne avec 4 315 euros le mètre carré. Elle présente également un risque de vacance locative faible puisque plus de 75 % de la part des ménages y sont locataires du parc privé.

A noter qu’il fait bon également d’investir en Gironde, puisque 3 des 10 villes du palmarès sont situées à proximité de Bordeaux : Bègles qui présente une rentabilité de 4,9 %, Villenave-d’Ornon de 4,7 % et Saint-Médard-en-Jalles de 4,6 %.

Enfin, seules deux villes du palmarès, situées deux dans le Pays de la Loire, ne s’inscrivent pas dans cette logique de périphérie : La Roche-Sur-Yon qui affiche une rentabilité de 5,4 % et Angers de 4,4 %.  Elles occupent non seulement des places de choix dans le dernier classement des villes où il fait bon vivre (La-Roche-Sur-Yon occupe la 15e place et Angers se positionne en tête du podium), mais ces deux villes moyennes font également partie du dispositif Cœur de Ville. Un atout non négligeable puisqu’elles sont ainsi éligibles à la réduction d’impôts Denormandie qui permet au bailleur de bénéficier d’une réduction d’impôt calculée sur la totalité de l’investissement.

Stéphanie Marpinard

Après avoir évolué pendant 10 ans au sein d'un groupe spécialisé dans les médias étudiants, l’orientation professionnelle et la gestion de carrière, en tant que rédactrice en chef adjointe, Stéphanie Marpinard a choisi de travailler à son compte et collabore depuis à différents médias. Ses domaines de prédilection sont entre autres l'immobilier, l'emploi et les ressources humaines.

A lire également
Ne manquez pas aussi
PRE-ETAT.DATE
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Vos réactions
  • Par BEHAGLE, il y a 1 année

    Bel article mais il y a une erreur…… Saint Herblain se situant dans la péripherie proche de Nantes, cela fait bien 3 Villes dans les pays de la Loire et non pas 2…..
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous