TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

CNR Logement : les annonces d’Elisabeth Borne

Publié le
Publié le
Réagir 2 réactions
3 051
Evaluer cet article

Elisabeth Borne a présenté, ce jeudi 5 juin, les conclusions du Conseil national de la refondation dédié au logement et les propositions du Gouvernement pour tenter d’enrayer la crise du logement et faciliter l’accès des Français à la propriété et à la location. Tour d’horizon des principales mesures à venir.

photo : Paris / Façades d'immeubles haussmanniens

Initialement prévues le 19 mai, les conclusions du CNR Logement étaient attendues de pieds fermes par la profession. C’est désormais chose faite après près de 6 mois de concertations et 75 réunions et auditions. La première ministre, Elisabeth Borne, a ainsi présenté ce lundi après-midi en présence d’Olivier Klein, ministre délégué à la Ville et au Logement, de François Bayrou, Haut-Commissaire au Plan et secrétaire général du CNR, et de 70 professionnels du secteur 19 mesures issues de plusieurs centaines de propositions. Ces dernières sont axées autour de trois grandes thématiques : « favoriser l’accession à la propriété et à la location », « soutenir la production et la rénovation de logements sociaux », « relancer la construction et amplifier la rénovation énergétique du parc privé ».

Parmi celles qui intéressent plus précisément les professionnels de la transaction, on peut ainsi citer :

  • Fin du Pinel

Jugé inefficace, le dispositif Pinel s’arrêtera à la fin de l’année 2024. L’objectif du Gouvernement ? Mettre l’accent sur le développement du logement locatif intermédiaire en l’ouvrant à davantage de communes et également aux opérations d’acquisition et de rénovation des logements anciens.

  • Limitation du Prêt à taux zéro (PTZ)

Le prêt à taux zéro, qui devait s’arrêter fin 2023, est prolongé jusqu’en 2027 mais limité aux logements neufs en collectif dans les zones tendues, et dans tous les logements (collectifs et individuels) en zone détendue sous condition de rénovation.

  • Maintien de la mensualisation du taux d’usure

Celui-ci est maintenu jusqu’au 1er juillet 2023 et pourrait être prolongé au cours des prochains mois. L’objectif ? Fluidifier l’accès au crédit et « éviter tout phénomène de blocage lié à un calcul trimestriel du taux d’usure ».

  • Extension de la Garantie Visale

La garantie « Visale », qui permet d’obtenir une caution locative d’Action Logement, devra être étendue à plus de 2 millions de personnes d’ici 2027, contre 1 million réalisées depuis son lancement en 2018. Le Gouvernement et Action Logement s’engagent également à étudier rapidement l’extension de cette garantie à tous les salariés saisonniers, ainsi qu’aux indépendants.

  • Renforcement du dispositif MaPrimeRénov

Le Gouvernement souhaite poursuivre le développement de MaPrimeRénov’, réformée en deux piliers « Efficacité » et « Performance », avec un objectif de 200 000 rénovations performantes en 2024. Il prévoit également de déployer davantage de guichets de conseil « France Rénov » et ainsi passer de 450 à 1 300 guichets sur les prochaines années, sans oublier d’augmenter significativement le nombre de « Mon accompagnateur Rénov », de 2 000 actuellement à 5 000 en 2025.

  • Déstockage de 47 000 logements neufs non vendus

Le Gouvernement souhaite faire racheter par la Caisse des Dépôts et Action Logement 47 000 logements neufs afin de débloquer des opérations auprès des promoteurs. L’objectif ? Relancer un marché de la construction neuve aujourd’hui à l’arrêt.

  • Développement du bail réel solidaire

Le Gouvernement souhaite renforcer le bail réel solidaire, en le rendant accessible à davantage de Français, afin de permettre à des personnes aux revenus modestes d’accéder à la propriété.

La filière de l’immobilier en colère

L’absence de mesures choc n’a pas manqué de faire réagir les professionnels de l’immobilier qui ne cachent pas leur déception. Sept organisations du secteur de l’immobilier et de l’habitat (la FFB, la Fnaim, la Fédération des Promoteurs Immobiliers, le Pôle Habitat de la FFB, Procivis, Unis et Unsfa) ont ainsi réagi dans un communiqué commun afin de s’insurger contre les annonces gouvernementales. « Des mesures non chiffrées, ou pas à la hauteur des enjeux, montrent que le secteur n’a été entendu ni sur la crise du logement neuf ni sur les besoins en matière de rénovation énergétique, ni sur la réalité de la crise du marché immobilier vécue par les Français, singulièrement par les jeunes ! », ont-elles ainsi déclaré, rappelant au passage que l’implication de 200 personnes et sept mois de travail ont été réduits à néant. Elles demandent également à rencontrer en urgence les Présidents de l’ensemble des groupes parlementaires afin de prendre leurs responsabilités pour répondre aux besoins des Français et aux réalités locales.

 

 

Stéphanie Marpinard

Après avoir évolué pendant 10 ans au sein d'un groupe spécialisé dans les médias étudiants, l’orientation professionnelle et la gestion de carrière, en tant que rédactrice en chef adjointe, Stéphanie Marpinard a choisi de travailler à son compte et collabore depuis à différents médias. Ses domaines de prédilection sont entre autres l'immobilier, l'emploi et les ressources humaines.

A lire également
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Vos réactions
  • Par Batignolles Immobilier, il y a 12 mois

    Merci pour cet article informatif sur les mesures proposées par le gouvernement pour résoudre la crise du logement en France. Cependant, je reste préoccupé quant à l’efficacité de ces mesures pour résoudre les problèmes profonds du marché immobilier. Espérons que des solutions plus significatives seront envisagées pour assurer un logement décent pour tous.

  • Par CFF, il y a 1 année

    Ils sont où ses 47.000 logements neufs invendus? Pas sur les announces d’immobiliers à vendre, en tout cas je voir aucune et ça fait un an je cherche sur les announces!  A mon avis il y as des acheteurs pour ses biens, mais faut les trouvés! Quand on cherche « neuf » sur les motors de recherche, c’est que les projets qui sortent, pas les logements existants. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement