TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Une assurance zéro dépot pour oxygéner le pouvoir d’achat des locataires

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
251
Evaluer cet article

Dans un marché locatif en tension, les locataires peinent non seulement à trouver un logement, mais aussi à financer leur emménagement, qui demande de débourser 3 mois de loyers dès la signature du bail. Pautions a pensé à une assurance zéro dépôt pour oxygéner le pouvoir d’achat des locataires.

Pautions locataires

Des locataires à la peine

Si le ministre du logement, Patrice Vergriete estime que « la crise du logement est indéniable » et reconnaît les difficultés particulières rencontrées par les locataires étudiants, force est de constater que, depuis le plafonnement de l’augmentation des loyers à 3,5 %, les efforts publics se concentrent sur le long terme, en encourageant la rénovation, la construction et l’accession à la propriété, mais ne proposent pas de réponse immédiate aux locataires.

Ceux-ci continuent de voir les prix grimper et de mettre la main au portefeuille. Cette année, l’indice des prix à la consommation a augmenté de +9,6 % pour l’alimentaire et de +11,5 % pour l’énergie, quand le coût de l’assurance habitation devrait croître de 6 % en 2024.

Ainsi, pour tenter d’oxygéner le pouvoir d’achat des locataires, un professionnel venu du monde de l’assurance, Ariel Naccache, a imaginé une solution : supprimer le dépôt de garantie en début de bail.

Le dépôt de garantie, une dépense en trop

Ariel Naccache, CEO de Pautions, est parti d’un constat simple : le dépôt de garantie versé en début de bail ampute les locataires d’un précieux pouvoir d’achat, alors qu’ils doivent déjà régler le 1er mois de loyer et les frais d’agence. Au total, ce sont 3 mois de loyers qui sont tenus de sortir du porte-monnaie, avant même d’emménager. Pour un étudiant louant un studio à 500 €, ces 1 500 € engendrent un effort financier non négligeable.

En fin de bail, le constat est le même : la somme séquestrée est trop souvent conservée de façon injustifiée par le propriétaire. Le revers de la médaille ? Certains locataires ont pris l’habitude de ne pas payer le dernier mois de loyer, considérant que le dépôt leur sera confisqué. Ce système à bout de souffle est pourtant facilement remplaçable, d’après Ariel Naccache.

Le principe de l’assurance Zéro Dépôt

Pour créer l’alternative au dépôt de garantie, Joachim Sfez-Cucumel et Ariel Naccache, les fondateurs de Pautions ont cherché l’inspiration en Suisse, où le modèle assurantiel est utilisé en lieu et place du dépôt de garantie.

Leur idée ? Créer une assurance pour protéger locataires et propriétaires contre la dégradation. La condition : la rendre accessible à tous les profils, sans condition. Après douze mois de négociations et de rencontres avec les assureurs, l’Assurance Zéro Dépôt est née, en partenariat avec Wakam, et offre aujourd’hui aux locataires la possibilité de conserver leur mois de loyer dédié au dépôt, en échange d’une assurance coûtant 0,9 % du loyer.

Concrètement, pour un loyer de 500 €, le montant mensuel de l’Assurance Zéro Dépôt est de 4,5 € par mois et 495 € sont économisés en début de bail” précise Ariel Naccache. Il ajoute, “dans le cadre d’un bail de 10 mois, la dépense s’élèvera à 45 €, soit bien moins que le risque de voir tout ou partie de ses 500 € confisqués en fin de bail.

En cas de dégradation du bien, le montant du dépôt de garantie doublé

Si l’Assurance Zéro Dépôt veut répondre au besoin d’oxygénation du pouvoir d’achat des locataires, les propriétaires sont aussi présentés gagnants dans ce modèle, puisqu’ils sont remboursés à hauteur de deux mois de loyer en cas de dégradation du bien. Ils doublent donc leur protection, sans verser un centime. “Il était important pour nous de proposer un modèle sain et protecteur pour les deux parties” explique Ariel Naccache.

Notez que l’Assurance Zéro Dépôt est complémentaire à la Garantie Visale.


A lire également
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement