TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

D’après les notaires, les Français associent toujours la propriété à une liberté plutôt qu’à des contraintes

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
291
Evaluer cet article

Alors que le grand public a désormais connaissance d’un marché immobilier perturbé, comment se porte l’appétence des Français pour la propriété ? C’est l’object d’un sondage initié par les Notaires de France et réalisé par l’Ifop en janvier 2024.

propriété

Bien que la propriété soit traditionnellement conçue comme l’un des piliers du droit français — un droit à valeur constitutionnelle —, il existe également et depuis longtemps diverses techniques juridiques permettant de dissocier l’usage et la propriété : dans la pierre, on parle ainsi de location, d’usufruit, d’emphytéose et plus récemment, on a vu se développer le droit de « jouissance spéciale » comme le bail réel solidaire. En effet, de nouveaux modèles économiques se développent, de plus en plus tournés vers l’usage des biens et détachés de la propriété.

À lire aussi : « Agents immobiliers : connaissez-vous le bail réel solidaire (BRS) ? »

Alors, cela signifie-t-il que les Français ne sont plus ou moins attachés à la propriété ?

C’est la question que se sont posés les Notaires de France, à l’occasion du Colloque « De la propriété à l’usage » organisé par l’Institut d’Etude Juridique du Conseil supérieur du notariat. Un sondage a ainsi été réalisé par l’Ifop*, afin de mesurer l’appétence des Français pour la propriété, dans un contexte de perturbation du marché immobilier.

Les principaux résultats présentés par Jérôme Fourquet, Directeur du département Opinion et Stratégies d’Entreprise de l’Ifop, indiquent ainsi que :

  • En règle générale, 46 % des Français estiment qu’il est important d’être propriétaire de ses biens, un chiffre plus important chez les hommes, 56 %, que chez les femmes, 38 %.
  • Mais questionnés sur l’achat ou la location en cas d’utilisation occasionnelle d’un objet (gros outils par exemple), 71 % des Français déclarent préférer en être propriétaire que de louer.
  • La propriété est synonyme de sécurité pour 73 % des Français.

Plus précisément concernant le logement, on note une préférence pour la propriété :

  • Confirmant les tendances déjà enregistrées par les notaires et malgré un contexte dans lequel l’accès à la propriété immobilière se renchérit, 59% des Français considèrent toujours qu’il est plus intéressant économiquement d’être propriétaire.
  • C’est un objectif pour 59 % des Français actuellement locataires qui souhaitent devenir propriétaires avant leur retraite.
  • Une propriété que 65 % des Français associent à une liberté plutôt qu’une contrainte.

Pour en savoir plus, l’intégralité du sondage est disponible ici : Les Français et la propriété : représentations, habitudes et envies

À lire aussi : Le taux de propriétaires français est en baisse selon la FNAIM

A lire également
Ne manquez pas aussi
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne