TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Pas sexy le syndic ? Les coulisses de superhéros de l’immobilier

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 357
Evaluer cet article

Derrière le métier de syndic se cachent des superhéros qui accomplissent chaque jour des missions aussi complexes qu’enrichissantes, loin d’être dénuées de glamour ! Carine Jambilloux, Professeure Agrégée au Lycée Beaussier BTS Professions Immobilières, partage avec le Journal de l’Agence le témoignage de deux jeunes professionnels déterminés à assurer la bonne gestion des copropriétés.

Pas sexy le syndic

Bienvenue dans le monde méconnu, mais ô combien palpitant, des syndics immobiliers !

Dans le grand bal immobilier, ces superhéros en costume-cravate jonglent avec des contrats, des copropriétaires parfois capricieux et des assemblées générales dignes de scènes de films hollywoodiens.

Dans cet article, deux jeunes professionnels du secteur nous livrent un petit aperçu de leurs aventures de syndics : Teddy Michaud et Meddy Viardot.

Teddy Michaud, 22 ans : jeune justicier des copropriétés

Teddy, le maître de l’AG

teddy syndic de copropriétéEn assemblée générale, Teddy déploie ses superpouvoirs pour s’imposer et garantir le bon déroulement de la réunion. « Préparer l’AG en anticipant les questions, laisser les copropriétaires s’exprimer, et rappeler l’ordre du jour sont mes secrets. Le tout avec calme et efficacité. »

Comment instaure-t-il l’harmonie entre les copropriétaires ? « Je rappelle toujours que je travaille dans l’intérêt de la copropriété. Faire des concessions individuelles est parfois nécessaire pour le bien commun. On ne peut pas satisfaire tout le monde, mais viser la majorité, c’est l’objectif. »

Pour Teddy, chaque assemblée générale réussie est une victoire. « La satisfaction des copropriétaires, c’est ma plus belle réussite. Pas besoin de grandes médailles, juste un ‘bien joué’ de la part de mes clients. »

Teddy, face aux défis 

L’incongruité la plus marquante ? La remise en question de son travail par un copropriétaire insatisfait, malgré tous les efforts déployés. « On ne peut pas satisfaire tout le monde » conclut Teddy avec le sourire.

Quant à sa plus belle surprise, il la doit à des copropriétaires qui ont pris la peine de le féliciter et même de lui souhaiter un joyeux anniversaire. 

À 22 ans, il est un jeune héros de la copropriété !

Meddy Viardot, 29 ans : super-héros de la confiance

Avec près de 10 ans d’expérience, Meddy Viardot, du Cabinet Immo 2M à Toulon, partage lui aussi son expérience. Il est loin de trouver son métier « peu sexy ».

Sa première AG ? Une appréhension initiale vite remplacée par une tenue sereine. « Avoir réponse à tout » et se montrer didactique, voilà les leçons apprises rapidement par ce professionnel chevronné.

Ce qui le fait vibrer dans son métier ? La confiance des copropriétaires, qu’il compare à un bon vin qui se bonifie avec le temps. « Être syndic, c’est devenir un tiers de confiance pour les copropriétaires. »

Pas d’imposition, mais plutôt des conseils avisés

S’imposer en AG ? Meddy n’y voit pas une nécessité. Il préfère répondre à sa fonction en exécutant les volontés du syndicat des copropriétaires et en conseillant les décisionnaires. Une approche empreinte de respect et de collaboration.

Instaurer l’harmonie exige, selon Meddy, de répondre à toutes les sollicitations, même si cela inclut de dire « non ». Le syndic sert les intérêts collectifs, pas individuels. Et selon lui, le silence est l’ennemi de la gestion. Une philosophie qui démontre sa maîtrise du métier.

Sa plus belle réussite ? La gestion d’un grand ensemble immobilier depuis 2016, dépassant largement les mandats de ses prédécesseurs. Les défis les plus complexes ? Les conflits humains entre copropriétaires rancuniers, qu’il considère quasi-insolubles.

Meddy le séducteur

Pour séduire ses copropriétaires, Meddy mise sur la compétence, l’adaptabilité, et surtout sur le bon sens. « En matière de séduction, on ne peut guère plaire à tout le monde : l’important est de plaire à la majorité. » Une approche pragmatique et pleine de sagesse.

Et l’incongru dans tout ça ? « Une copropriétaire m’a lancé : ‘Vous savez M. Viardot, si j’étais plus jeune, je vous aurais sauté dessus ! Inattendu, mais ça met du piment dans le quotidien. »

Les syndics, des superhéros méconnus

Ainsi, derrière le métier de syndic, se cachent des héros inattendus que sont ces professionnels passionnés, déterminés à assurer la bonne gestion des copropriétés. Meddy Viardot et Teddy Michaud défendent l’idée que le métier de syndic, loin d’être dénué de glamour, est une mission complexe et enrichissante où chaque réussite, aussi petite soit-elle, contribue à la satisfaction des copropriétaires. Les syndics, véritables superhéros de l’immobilier, sont prêts à relever tous les défis pour maintenir l’harmonie au sein des copropriétés, jonglant entre règlements, réunions, et quelques compliments inattendus.

Alors, qui a dit que le syndic n’était pas sexy ?

 

A lire également
Ne manquez pas aussi
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne