Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Comment préparer un entretien d’embauche ? Les conseils de Hugo Bolzinger, fondateur du Recruteur Immobilier

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 021
Evaluer cet article

Vous souhaitez vous enrichir d’une nouvelle expérience et un recruteur souhaite vous rencontrer ? Il est indispensable de bien préparer votre entretien d’embauche pour convaincre votre futur employeur le jour J. Découvrez les conseils de Hugo Bolzinger, spécialiste du recrutement immobilier.

photo : junge frau in einem bewerbungsgespräch

Vous avez postulé auprès d’un acteur de l’immobilier et votre candidature a été sélectionnée ? Bonne nouvelle ! Cela signifie que votre CV a été correctement valorisé et que votre profil intéresse le recruteur visé. La prochaine étape est donc l’entretien d’embauche et que l’on y soit déjà habitué ou non, cet exercice génère toujours un certain stress ; l’enjeu est de faire bonne impression et de convaincre le recruteur que vous êtes la personne idéale pour le poste indiqué. La meilleure façon d’aborder ce rendez-vous est donc de bien vous y préparer.

C’est en effet ce que recommande Hugo Bolzinger, spécialiste du recrutement et de l’accompagnement de carrière auprès des professionnels de l’immobilier, mais aussi fondateur du site Le Recruteur Immobilier.fr. Voici ses conseils pratiques pour mettre toutes les chances de votre côté le jour J.

1. Informez-vous sur l’entreprise convoitée

 « Dans la vie professionnelle, je considère qu’il y a deux catégories de profils : d’une part, ceux qui souhaitent principalement subvenir à leurs besoins et se limitent à ce qu’un employeur leur demande ; et d’autre part, ceux qui sont en quête permanente d’excellence et de résultats, qui savent rebondir et se remettre en question. Pour ce qui concerne notamment les fonctions commerciales dans l’immobilier, seule la seconde catégorie de candidats suscite réellement la convoitise des recruteurs » présente M. Bolzinger.

 « En conséquence, ma première recommandation est de vous informer au maximum sur l’entreprise et l’interlocuteur que vous allez rencontrer afin de témoigner de votre réelle implication. Prenez le temps de bien vous renseigner, de façon à avoir en tête les missions principales de la société, son historique, ses services, ses implantations, ses dirigeants et ses équipes. L’avantage aujourd’hui, c’est que l’on peut trouver aisément ces informations sur Internet ».

Venir bien informé sera déjà une excellente preuve de votre motivation pour le poste ; cela se ressentira tout de suite et cela vous évitera d’être surpris ou déstabilisé durant l’entretien.

2. Préparez votre argumentaire afin de répondre aux attentes du recruteur

Mieux connaître et appréhender votre interlocuteur va vous permettre d’adapter votre argumentaire à ses attentes. « Relisez attentivement la description du poste pour vous remémorer les missions principales qui seront attendues et piochez parmi vos expériences les fonctions similaires, en mettant en avant votre progression, vos résultats commerciaux, vos réalisations et vos éventuelles responsabilités. Vous valoriserez vos connaissances du métier, votre savoir-faire et vous vous positionnerez ainsi comme un collaborateur opérationnel et compétent » poursuit M. Bolzinger. Si vous êtes en reconversion et que vous ne possédez pas encore d’expérience dans le secteur, établissez des liens pertinents entre vos précédentes missions (par exemple commerciales ou juridiques) afin de présenter les compétences que vous pourrez mobiliser sur le poste visé. « C’est finalement une excellente façon de vous démarquer des autres candidats qui, tout comme vous, n’ont peut-être pas d’expérience dans l’immobilier ».

Au cours de votre préparation, n’oubliez pas de prévoir quelques questions à poser à la fin de l’entretien. « Cela témoigne de votre réel intérêt pour le poste, de votre curiosité et de votre capacité à vous projeter dans l’entreprise. Demandez par exemple plus de précision sur les objectifs qui vous seront donnés, sur l’équipe avec laquelle vous devrez travailler, sur le fonctionnement interne, l’organisation, les outils utilisés, etc. Deux ou trois questions peuvent suffire, l’essentiel étant qu’elles soient pertinentes » ajoute M. Bolzinger.

 3. Mettez en avant votre compatibilité professionnelle avec l’entreprise

 En plus des compétences, votre compatibilité avec l’identité et les valeurs de l’entreprise intéresse également votre interlocuteur. C’est même l’une des conditions primordiales pour que votre future collaboration soit pérenne. À l’appui d’exemples pertinents, montrez ainsi à votre interlocuteur que vous partagez la même vision et les mêmes aspirations. « C’est un point important pour le recruteur qui sera très sensible à l’entente générale et au « feeling » qui se dégagera de votre rencontre » indique le spécialiste.

« Néanmoins, veillez à rester authentique, ne cherchez pas à en rajouter ou à forcer une entente déguisée. Ayez conscience qu’un recruteur quelque peu averti est capable de cerner sans difficulté une personne qui joue un rôle qui n’est pas le sien… Il n’est donc pas opportun d’employer cette stratégie « masquée » pour se rassurer soi-même et faire bonne impression. Pensez aussi aux répercussions négatives que pourrait engendrer une rupture de contrat rapide en raison d’une mésentente qui aurait pu être évitée grâce à un entretien sincère. J’incite toujours les candidats (et employeurs) à jouer la transparence et à rester proche de leur ligne de conduite. Cela permet de poser les bases d’un futur partenariat sain et clair entre le recruteur et candidat ».

Aussi, n’oubliez pas que les métiers de l’immobilier exigent une présentation soignée. « C’est donc aussi sur votre allure que votre compatibilité avec l’entreprise va être jugée et autant préciser qu’il n’existe pas de deuxième chance de pouvoir faire une bonne première impression » explique Hugo Bolzinger. Idéalement, choisissez donc une tenue qui correspond à l’identité de marque de l’établissement, qu’il s’agisse d’une petite structure familiale ou d’un grand réseau d’agences immobilières. « Par exemple, évitez le costume cravate si vous candidatez dans une start-up où les collaborateurs travaillent en tenue de ville décontractée, ou évitez le jean-baskets dans un groupe plus ancien et formel ».

Le sourire, l’amabilité et la politesse seront aussi évidemment de précieux atouts pour donner l’envie de vous recruter et de vous recommander auprès des clients.

4. Les astuces anti-stress de dernière minute

Vous êtes presque prêt(e) pour votre entretien ? Respirez et prenez soin de limiter votre stress afin d’arriver plus serein à votre rendez-vous. « Je rappelle souvent aux candidats qu’il ne faut pas envisager l’entretien d’embauche comme la rencontre déterminante de leur vie, mais davantage comme une réelle opportunité commune de partenariat. Sans candidats, il n’existerait finalement aucune entreprise et vice versa ! Vous avez donc des compétences et un savoir-faire à proposer à une entreprise, qui vous apportera une situation et vous guidera dans votre activité en contrepartie. Gardez à l’esprit que vous êtes d’égal à égal avec votre interlocuteur ; vous restez libre de refuser sa proposition si elle ne vous correspond pas. Le fait de percevoir un entretien ainsi peut vous aider à relativiser et à rester maître de vos moyens durant l’échange » témoigne M. Bolzinger.

« Mon dernier conseil, c’est enfin de rester calme et naturel, de vous laisser guider par les questions du recruteur pour y rebondir de façon dynamique et enthousiaste, tout en restant parfaitement humble. Quelle que soit votre expérience, si vous croyez totalement en vos capacités à réussir dans le poste visé, vos interlocuteurs le ressentiront et vous maximiserez vos chances de décrocher l’emploi qui vous correspond ».

Après la rencontre, un message de remerciement auprès de l’employeur sera grandement apprécié, de même qu’une relance proactive dans un délai raisonnable.

Bonne chance !

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne