TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Un bon DPE permet-il de vendre plus cher et plus vite ?

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
3 252
Evaluer cet article

Alors que l’interdiction de louer les biens les biens les plus énergivores arrive à grands pas et pousse de nombreux propriétaires à vendre plutôt qu’à rénover, SeLoger et Meilleurs Agents ont mené l’enquête. L’objectif ? Savoir si une habitation bien notée se vend plus vite et plus cher qu’une autre dont la consommation énergétique et la production de gaz à effet de serre laisseraient à désirer. Etat des lieux.

photo : journal de l'agence bon dpe et achat immobilier

Le résultat est sans appel : une passoire énergétique, c’est-à-dire un bien classé F ou G au DPE, se vend moins cher. « Tous biens confondus, notre étude montre qu’à caractéristiques équivalentes (ancienneté, superficie…), un bien « cancre » en DPE voit son prix de vente minoré de – 6,7 % par rapport à celui d’un bon élève (C, D ou E). Un appartement classé F ou G au DPE se vend quant à lui, en moyenne, 13 % moins cher que s’il est étiqueté A ou B. Quant à la décote que subit une maison énergivore, elle atteint jusqu’à -17 % ! », explique Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents et SeLoger. Les raisons d’une telle décote ? « Le levier de négociation que constitue la perspective pour l’acquéreur d’un logement énergivore de devoir réaliser des travaux de rénovation énergétique s’il envisage de le louer », précise-t-elle.

Un bon DPE permet de vendre plus cher

L’étude menée par SeLoger et MeilleursAgents démontre qu’en moyenne, la bonification dont profite le prix de vente d’un bien affichant un bon DPE peut dépasser + 10 % dans certaines métropoles. Ainsi, à Montpellier, un appartement étiqueté A ou B se vend, en moyenne 16,2 % plus cher qu’un bien classé C/D/E. Suivent Marseille avec + 14,2 %, Toulouse avec + 13 %, Strasbourg avec + 11,1 % et Rennes + 10,3 %. A noter que la bonification est moindre à Lyon (+ 6,6 %), à Nantes (+ 6,1 %), à Nice (+ 5,6 %) et à Bordeaux (+ 3,8 %). Lille et Paris se distinguent, quant à elle, par la légèreté de la valorisation que confère un bon DPE à leur parc immobilier. Il est d’ailleurs à noter qu’à Paris, une passoire énergétique (F/G) se vend même + 1,1 % plus cher qu’un logement classé C, D ou E. Les raisons d’une telle disparité ? L’appartenance, dans sa grande majorité, de l’immobilier de prestige parisien à la catégorie des logements énergivores.

Un bon DPE permet de vendre plus vite

Selon l’étude menée par SeLoger et Meilleurs Agents, vendre une passoire énergétique prend en moyenne plus de temps, soit 88 jours, que de vendre un logement classé A, B, C, D ou E, avec 82 jours. Un constat d’autant plus appréciable en immobilier où il est impératif d’éviter qu’une vente ne s’éternise. En effet, plus un bien reste longtemps sur le marché, plus les acquéreurs potentiels sont en droit de suspecter qu’il présente un défaut, ou qu’il est affiché à un prix trop élevé, et donc tenter de négocier son prix. Et cela d’autant qu’avec la perspective de devoir financer des travaux de rénovation énergétique pour être en droit de le louer, les acheteurs éventuels sont plus que jamais tentés de faire baisser le prix de vente.

 

Ne manquez pas aussi
A lire également
Ma Gestion Locative

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

FNAIM

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Alain Lenglin, il y a 3 mois

    DPE : Impossible pour les particuliers de trouver un Simulateur DPE (Consommation Energétique)

    Bonjour,
    Pour les particuliers, il est impossible de trouver un simulateur DPE (Consommation Energétique) fiable.
    Ceux d’EDF ou d’Engie ne donnent pas les mêmes résultats ! Et beaucoup d’autres sont farfelues et contradictoires.
    Les particuliers sont obligés de faire appel à un diagnostiqueur professionnel.
    Mais comment faire confiance à ceux des diagnostiqueurs qui ne donnent jamais les mêmes résultats ?
    Comment engager les bons travaux de rénovation énergétique, sans un simulateur fiable et accessible ?
    La loi ne prévoit pas la fourniture aux particuliers d’un simulateur fiable et non contestable afin qu’ils puissent établir eux-mêmes un premier brouillon de DPE avant l’intervention d’un professionnel.
    Vous serait-il possible de faire l’état des lieux sur ce sujet ?

    Je vous remercie pour votre aide. Nous sommes des millions qui attendons ce simulateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne