TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Pour les notaires, l’année 2023 aura été une année de transition et d’adaptation

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 564
Evaluer cet article

Selon la dernière enquête menée par Immonot.com, auprès d’un panel diversifié de notaires et décryptées par le professeur Bernard Thion, ces derniers sont toujours aussi nombreux à conseiller de vendre avant d’acheter. Focus.

photo : From failure to success, failure is the mother of success, determination and courage, persistent challenge and confidence, businessmen after countless failures to finally achieve success

Dans un contexte d’incertitude économique et de changements réglementaires, le marché a connu tout au long de l’année des ajustements significatifs. Au début de 2023, le marché immobilier français est ainsi entré dans une période qualifiée de « soldes d’hiver ».

Selon le portail d’annonces immobilières Immonot.com, cette phase a été marquée par un contraste notable entre les attentes élevées des vendeurs et les réalités du marché, caractérisées par une augmentation des coûts de crédit et une baisse d’activité. Dans ce contexte, la négociation des prix s’est faite plus pressante au second trimestre, reflétant à la fois une tension sur le marché, et une opportunité pour les acheteurs.

Au cours du troisième trimestre, la reprise du marché immobilier s’est confirmée, avec une augmentation notable de l’activité, surtout dans les départements côtiers et montagneux. Cette période a été caractérisée par un regain d’intérêt pour l’immobilier, malgré le durcissement des conditions de prêt.

Enfin, le marché a fait face à des défis continus au quatrième trimestre, avec une légère reprise dans certaines régions, mais une baisse d’activité en dehors des zones touristiques. La rigidification des conditions de prêt a également eu un impact notable.

A lire aussi : Les notaires annoncent une baisse de 18 % du volume des transactions

Quels sont les conseils des notaires pour 2024 ?

Si en 2023, la majorité des notaires avaient recommandé de vendre avant d’acheter, en profitant de la baisse des prix pour améliorer la localisation ou le confort des biens acquis, il en est de même pour l’année à l’avenir. Dans l’enquête d’Immonot.com, ces derniers soulignent ainsi l’importance de vendre dans les zones à faible demande et d’acheter dans les régions où les prix sont plus stables ou en hausse.

Dans certaines régions privilégiées, les notaires maintiennent un conseil à l’achat, anticipant une stabilisation des prix. A noter que les experts prévoient une reprise modérée de l’activité en 2024sous réserve de l’évolution des conditions économiques globales. Cependant, cette reprise dépendra fortement des politiques monétaires et des taux d’intérêt. Le marché devra également s’adapter à de nouvelles réalités, telles que les changements dans les comportements d’achat et les préférences des consommateurs.

« En 2024, les acteurs du marché, y compris les acheteurs, les vendeurs, et les professionnels, devront continuer à naviguer dans un environnement en évolution, en accordant une attention particulière aux tendances économiques et aux évolutions politiques. La flexibilité et l’adaptabilité resteront des compétences clés pour réussir dans ce secteur en constante évolution », met en avant le portail d’annonces immobilières des notaires.

 

 

 

.

 

 

 

 


A lire également
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement