Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

L’UNIS appelle les agents immobiliers à manifester le 18 mars contre la folie règlementaire

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
1 127
Evaluer cet article

L’UNIS appelle les agents immobiliers à manifester le 18 mars à Paris aux Invalides contre surchauffe règlementaire dans l’immobilier et le logement.

photo :

L’Union des Syndicats de l’immobilier (UNIS) appelle les professionnels de l’immobilier à exprimer leur ras-le-bol en manifestant à Paris le 18 mars aux Invalides, et en interpellant les candidats aux élections départementales. Le constat dressé par l’organisation qui regroupe les 5 métiers de la gestion et de la transaction immobilières ? Les professionnels sont asphyxiés.

STOP à la sur règlementation

« L’empilement des lois, règlements, décrets et normes imposés par les pouvoirs publics mine l’exercice de leurs métiers au quotidien et entament la confiance établie avec leurs clients », analyse l’UNIS.

Vous voulez dire stop à la folie règlementaire ?

Signez la pétition de l’UNIS en cliquant ici

Le 18 mars, les professionnels de l’immobilier, mobilisés par l’UNIS, réclament l’abrogation pure et simple de certaines dispositions de la Loi ALUR qui vont à l’encontre de l’intérêt du consommateur final, de la transparence et n’apportent ni dynamique ni visibilité à long terme pour le secteur

Les chiffres qui alarment les professionnels de l’immobilier

L’UNIS dresse un constat alarmant de la situation du logement dans l’hexagone :

– 3, 5 millions de mal logés,

– 1 Français sur 6 en situation de précarité énergétique,

– 3.700 normes affectant la construction

– 15 lois touchant l’immobilier votées en 15 ans

– depuis 2014, la loi ALUR (4 lectures, des centaines d’amendements et 208 décrets d’application dont 2 promulgués), la loi Pinel, et la loi de simplification.

« Les textes sont contradictoires, incohérents, et non-coordonnés. Résultat : les professionnels sont désorientés, accablés, entravés », déclare Christophe Tanay, président de l’UNIS.

Une amorce de dé-tricotage de l’ensemble était annoncée par le projet de loi Macron en cours de navette, tandis que la loi sur la transition énergétique, qui impacte aussi le logement, est encore au Parlement.

Une situation trés préoccupante

L’UNIS a salué néanmoins les perspectives offerte par la création récente du Conseil National de la Transaction et de la Gestion immobilières (CNTGI). Avec l’ensemble des professionnels et les associations de consommateurs, des propositions ont été faites en vue de simplifier et d’améliorer les conditions d’exercice des différents métiers concernés, et donc d’apporter une meilleure qualité de service. Tous ces efforts n’ont pas abouti. Personne n’y a trouvé son compte : les collaborateurs sont harassés, de nombreuses petites agences ferment en Régions, la destruction d’emplois est là, et les consommateurs payent les surcoûts de la sur-réglementation.

Au moment où des lois sont en discussion et des décrets en cours de rédaction, l’UNIS et ses adhérents ont donc décidé d’alerter le gouvernement, les parlementaires et les élus locaux le 18 mars : – en manifestant aux abords de l’Assemblée Nationale – en interpellant dans tous les départements, les candidats aux élections départementales. © byBazikPress

Le point de rencontre  ? Mercredi 18 mars à 14h30 / angle rue de l’Université et rue de Constantine (métro Invalides)- Pour en savoir plus : www.unis-immo.fr

 

 

 

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne