Magazine immobilier Journal de l'Agence
TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

« Comprendre les Matériaux pour mieux appréhender leur pathologie « , Dominique Boussuge, Pathologiste – Expert technique & Scientifique en Ouvrages Bâtis

Publié le
Publié le
Réagir 2 réactions
1 002
Evaluer cet article

Connaitre les matériaux de construction et leurs pathologies respectives pour mieux informer vos clients, visite guidée de Dominique Boussuge experte en ouvrages bâtis.

photo : maison matériaux dominique boussuge

Le parpaing béton

Les blocs se répartissent en trois grandes familles  :

Les blocs creux, les blocs perforés ou pleins.

Le bloc béton, aussi appelé parpaing, agglo ou moellon, constitue 70 % des structures de nos maisons . Ces blocs sont incombustible et non aucune qualité thermique . Ils sont assemblés à joints de mortier.

Plus il y a d’alvéoles dans ces blocs, meilleure est la résistance thermique de la paroi et pour obtenir un bon confort thermique, il faut toujours l’associer à un isolant.

Une isolation complémentaire est indispensable pour répondre aux exigences de la réglementation thermique, et en acoustique, ces blocs résonnent et créent un inconfort .

Symptômes : les blocs de parpaing et le béton cellulaire sont hydrophile. Les parpaings devront donc être protégés des migrations de l’eau par capillarité. À la construction des coupures capillaires devront être mise en œuvre avant la pose de plancher et les murs enterrés devront être recouvert d’un Delta MS

La brique monomur

La brique de terre cuite est un matériau de construction qui présente des qualités thermiques. Elle est incombustible.

A elle seule cette brique alvéolée est isolante et on peut réaliser l’hiver une économie de 10 % sur la facture de chauffage. Ce matériau a une inertie importante ce qui permet en hiver d’avoir une chaleur constante et confortable et à l’inverse de garder le logement frais en été.

Symptômes : la brique Monomur est une barrière hygrométrique, elle ne garde pas l’humidité contenue dans l’air. Les risques de condensation sont infimes et les problèmes de moisissure sont presque inexistants.

Le béton cellulaire ou thermopierre

Le béton cellulaire ou thermopierre est constitué d’un dosage d’eau, de sable, de chaux et d’air et il est incombustible. Ces blocs sont très facile à découper pour donner des formes particulières.

Sa composition est faite par des milliers de bulles d’air indépendantes les unes des autres, ce qui donne une bonne isolation acoustique contre les nuisances sonores.

Ces blocs accumulent les calories contenues dans l’air pendant les journées de chaleur et les restituent petit à petit la nuit quand la fraîcheur se met en place .

Avec ces milliers de bulles d’air ces murs de structures créent une protection contre le froid .

Les structures composées de ces blocs permettent de répondre aux exigences de la réglementation thermique actuelle.

Symptômes : ce matériau n’est pas porteur pour de grandes descentes de charges .

L’ossature bois

Contrairement aux idées reçues, le bois n’augmente pas les risques d’incendie. Sa propriété est de se consumer lentement sans transmettre sa chaleur et ne dégage pas de fumées toxiques. Il est classé dans la résistance au feu en combustible.

Le meilleur isolant sera les plaques semi-rigides qui occuperont la place vide disponible entre les montants d’ossatures et ses qualités acoustiques dépendent des essences utilisées.

On doit mettre en œuvre pour les maisons à ossature bois une isolation périphérique de type fibre de bois qui donne un bon déphasage thermique (la maison ne chauffe pas en été) Ces structures n’ont pas de ponts thermiques.

Symptômes : Le bois grise au fil du temps, mais peut recevoir une lasure. Ces habitations sont idéales pour les zones sismiques, car l’ossature est à la fois rigide dans son ensemble et souple dans sa constitution. Elle résiste ainsi aux vibrations et aux mouvements du terrain.

L’ossature métallique

Cette ossature est la plus utilisée pour les bâtiments industriels et connaît un fort développement dans l’habitat. Ce sont des constructions sèches et rapides, les éléments sont fabriqués en atelier.

Les pathologies sont pratiquement inexistante .

Une des seules pathologies non négligeables est sa résistance au feu, il faudra donc mettre en œuvre une bonne protection des aciers par un enrobage adéquat (du plâtre en particulier, qui est une excellente protection contre le feu).

Ces constructions à ossature métallique ont une isolation acoustique supérieure à 60 dB(A), c’est-à-dire au-delà des obligations de la réglementation.

Symptômes : il faut protéger l’acier contre la corrosion avec par revêtement métallique, des coffrages ou des peintures .

À l’intérieur de l’habita nul besoin de protection.

Contrairement à d’autres matériaux de constructions, le métal est recyclable à 100 %, sans altération de ses qualités et son inertie thermique est nulle.

Pour corriger tous les défauts thermiques, on choisira des matériaux naturels pour les murs.

Les matériaux de l’alter-construction

LA TERRE CRUE est un excellent accumulateur de chaleur et un parfait régulateur de l’hygrométrie intérieure. Associée à la technique au torchis ou à la paille, la terre donne de bonnes capacités thermiques (inertie et isolation).

LA PAILLE est un matériau économique en énergie de production et un super isolant qu’on peut comparer à 24 cm de laine de roche, elle a une très bonne résistance . Symptômes : La pourriture se développe due à l’utilisation de bottes mouillées, le feu et les nuisibles contre lesquels l’enduit assure néanmoins une protection.

LES BLOCS DE PAPIER ou plutôt le liant papier est une solution de construction innovante .

Ce nouveau procédé demande du temps car il faut fabriquer soi-même les blocs de papie broyé avec de l’eau, du sable et de la chaux.

La pâte obtenue après malaxage ressemble à du béton traditionnel et peut alors être coulée soit directement, soit dans des moules qui serviront à donner leur forme aux futurs moellons.

Ces blocs seront ensuite mis en œuvre comme des parpaings mais il faudra un temps de séchage de plusieurs jours.

Ces blocs de papier sont très  légers et disposent d’un bon pouvoir isolant. La finition se fait à la chaux, comme un enduit traditionnel.  Nous n’avons pas assez de recul pour connaître les pathologies à venir .

Dominique Boussuge

PATHOLOGISTE - EXPERT TECHNIQUE & SCIENTIFIQUE OUVRAGES BÂTIS & OUVRAGES D’ART - PROTECTION & SAUVEGARDE DU PATRIMOINE MONDIAL - EXPERT INTERNATIONAL - CONFERENCIERE - FORMATRICE - PROFESSEURE AFFILIEE EN ECOLE SUPERIEURE

Depuis 1990, Dominique parcours le monde à la sauvegarde du patrimoine, elle exerce la fonction d’Expert technique et scientifique en Ouvrages Bâtis et Ouvrages d'Art et de Pathologiste national et international
Depuis l'an 2000, elle forme, partout en France et à travers le monde, des professionnels de l'immobilier et du bâtiment issus de tous horizons (Ministères étrangers, Ingénieurs structures, Agents immobiliers, Experts immobiliers, Banques, Promoteurs, ...) pour ses connaissances en Pathologie des ouvrages bâtis et ouvrages d'Art.et référencée Datadock.
Elle est professeure en école supérieure de l'immobilier et intervenante dans diverses Facultés en France comme à l'international pour les formations diplômantes.
Dominique est Membre du Jury à l'Université de Paris Panthéon- Sorbonne en Master 2 Ethires, pour la philosophie appliquée en entreprise, en responsabilité sociale et environnementale.

Elle a innové dans la formation en mettant en oeuvre les OUTSIDE TRAINING, afin d’optimiser les formations en pathologies des ouvrages bâtis, elle propose une innovation. Ces formations sont dispensées, au travers de visite en extérieure, sur des bâtis sélectionnés par les stagiaires ou au détour de ruelles empruntées.
Elle a souhaité traversé les frontières des murs pour vivre la formation différemment.

Elle effectue en France comme à l'International? toutes missions d’Audit, d'Expertises, d'Etudes, de Conseils ou de Formations pour : Les Etats et Ministères étrangers, Les offices publics, Le Patrimoine National, Les Maîtres d'Ouvrages (missions d’A.M.O.), Bureaux d'Etudes, Entreprises, Gestionnaires de patrimoines bâtis, particuliers, Université, Organismes d’Enseignements supérieurs ou de Formations, et tous les acteurs de l'Immobilier.

contact@lesexpertsvauban.org
06.23.69.61.65

PUBLICATIONS D'OUVRAGES:
Pathologies des ouvrages bâtis niveau 1,
Pathologies des ouvrages bâtis niveau 2,
Pathologies dans les copropriétés
Pathologies des ouvrages d'Art

Du même auteur

Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème

Vos réactions

  • Par Dominique Boussuge, il y a 2 mois

    Merci beaucoup, 
    Retrouvez régulièrement mes conseils en ouvrages bâtis sur le Journal de l’agence 

  • Par baggio, il y a 2 mois

    très bon article, utile, car bien documenté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne