TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Marché immobilier : l’envie revient, mais les intentions d’achat sont encore timides

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
3 315
Evaluer cet article

Malgré une crise économique qui se prolonge, l’envie de réaliser son projet immobilier se renforce et devance petit à petit les freins liés à la conjoncture. C’est en tout cas ce qui ressort de la quatrième vague du Baromètre Laforêt Immobilier, réalisé en collaboration avec l’institut OpinionWay, sur les Français et l’immobilier. Le point sur les grandes lignes à retenir.

photo : Immobilie, Haus und Wohnung

L’étude a été réalisée, auprès d’un échantillon de 1 036 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 6 au 7 décembre dernier. Son objectif ? Comprendre et analyser le rapport des Français aux projets immobiliers.

Des Français jusque-là pessimistes…

L’heure était jusqu’à maintenant à la prudence pour les porteurs de projets immobiliers. Selon le « Sondage OpinionWay pour Laforêt », 58 % des Français interrogés se disent ainsi certains que les critères actuels pour obtenir un crédit immobilier amèneraient les banques à refuser de leur prêter de l’argent et 56 % affirment que cela les découragerait à se lancer dans un achat immobilier. Il faut dire que la crise économique a eu pour conséquence une levée de bouclier de la part des banques, avec des conditions d’acceptation de prêt durcies. Selon les dernières données de la Banque de France, l’octroi de nouveaux crédits a en effet reculé de plus de 41 % en un an.

A noter que ce pessimisme ambiant est d’autant plus prégnant chez les potentiels primo-accédants, pour qui deux tiers d‘entre eux anticipent de manière certaine un refus des banques et plus de la moitié seraient découragés d’accéder à la propriété pour cette raison.

… mais l’envie de réaliser un projet immobilier revient

Bonne nouvelle tout de même dans ce contexte économique difficile : le frein du niveau des taux continue à perdre en importance. Aujourd’hui, 32 % des interviewés affirment ainsi que les taux n’auraient pas d’impact sur un éventuel projet immobilier, un score en hausse de 6 points par rapport à décembre 2022. Même si malgré tout, le niveau des taux demeure un frein important pour une majorité de Français, l’heure est au regain d’optimisme pour les Français âgés de 25 à 34 ans. 38 % déclarent en effet qu’ils ne remettraient pas en question leur projet immobilier en raison du niveau des taux, contre 31 % en décembre 2022. Même acabit du côté des Français les moins aisés qui se laissent désormais moins découragés par le niveau des taux. Aujourd’hui, 38 % des interviewés dont le foyer gagne moins de 2 000 euros par mois ne reverraient pas ainsi leur projet immobilier pour cette raison, soit 3 points de plus qu’en septembre 2023 et 6 points de plus qu’en décembre 2022.

A noter également que malgré une conjoncture économique difficile, l’investissement dans l’immobilier reste toujours perçu comme une valeur refuge. 34 % des sondés non-propriétaires déplorent ainsi aujourd’hui de ne pas avoir investi plus tôt dans la pierre.

Des intentions d’achat encore frileuses

Si l’envie de mener à bien un projet immobilier semble de retour, le passage à l’acte en 2024 est tout de même encore incertain pour de nombreux Français. Les intentions d’achat pour l’année prochaine stagnent en effet, en comparaison avec celles pour 2023. En mars dernier, 14 % des interviewés déclaraient avoir l’intention d’acheter un bien immobilier en 2023 ; et aujourd’hui 15 % des Français ont ce projet pour l’année prochaine. Signal encourageant tout de même pour 2024, les projets immobiliers progressent de 3 points auprès des sondés âgés de moins de 50 ans et des parents. A noter également que les mesures gouvernementales annoncées pour redynamiser le marché ont encore aujourd’hui peu d’effets. Seulement 23 % des Français affirment ainsi que ces mesures, à l’instar de l’assouplissement des conditions d’accès au PTZ, les incitent à investir dans la pierre.

Passoires thermiques : un investissement opportun

Face à un marché immobilier toujours en difficulté et un pouvoir d’achat contraint, l’investissement et la rénovation d’un logement qualifié de passoire thermique est aujourd’hui perçu comme une opportunité. 52 % des sondés considèrent ainsi qu’aujourd’hui, acheter un logement avec un DPE de classe G et le rénover est une bonne solution pour investir dans l’immobilier.

Force est de constater que le fait de rénover un logement dit « passoire thermique » est plus envisageable pour les Français les plus aisés, soit 57 % des sondés dont le foyer gagne 3 500 euros et plus par mois. Et pour cause, ces derniers disposent sans aucun doute de davantage de moyens pour financer ces travaux.

Plus surprenant, malgré l’interdiction en place depuis le début de l’année et le contexte de hausse des prix de l’énergie, 28 % des Français seraient prêts à louer un logement avec un DPE classé G si ce dernier remplissait tous leurs autres critères, signe d’un certain manque de connaissance persistant sur le sujet. A noter tout de même que les intentions sont plus fortes dans les zones où le marché immobilier est tendu, comme en Île-de-France notamment pour 35 % contre 28 % en province.

 

 

Stéphanie Marpinard

Après avoir évolué pendant 10 ans au sein d'un groupe spécialisé dans les médias étudiants, l’orientation professionnelle et la gestion de carrière, en tant que rédactrice en chef adjointe, Stéphanie Marpinard a choisi de travailler à son compte et collabore depuis à différents médias. Ses domaines de prédilection sont entre autres l'immobilier, l'emploi et les ressources humaines.

A lire également
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement