TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Immobilier : pourquoi le pourtour méditerranéen ne connaît pas la crise ?

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
892
Evaluer cet article

Alors que l’année 2023 aura été marquée par un important ralentissement du marché immobilier, certaines villes ont réussi malgré tout à tirer leur épingle du jeu, à l’instar de la Provence, la Côte d’Azur ou encore l’Occitanie. Comment expliquer cette dynamique à contre-courant ?

photo : Beautiful Sea View of idyllic Bay at Mediterranean Sea

Dans un marché immobilier chahuté, certaines villes parviennent encore à résister à la tendance. C’est le cas du pourtour méditerranéen qui affiche toujours à ce jour des hausses de prix continues.

Ainsi, sur les 57 villes étudiées par l’Observatoire GH, les 10 villes qui ont connu les plus fortes augmentations en 1 an sont situées en PACA ou en Occitanie. Il s’agit de Hyères (+10,4 %), Antibes (+ 10,3 %), Bastia (+ 9,2 %), Béziers (+ 8,8 %), Aix-en-Provence (+ 8,2 %), Narbonne (+ 8 %), Nice (+ 7,3 %), Perpignan (7,2 %), Cannes (+ 7,2 %) et Toulon (+ 7,1 %). Les villes de Méditerranée se sont ainsi particulièrement démarquées en 2023 avec une hausse moyenne d’augmentation du prix au mètre carré sur les logements anciens mis en vente de 6,2 % contre 3,4 % sur la moyenne nationale.

Une forte disparité selon les villes

A noter que le littoral est ouvert à tous les budgets. Les régions PACA et Occitanie proposent en effet des biens immobiliers avec des prix au mètre carré qui couvrent une large fourchette de valeurs, qu’il s’agisse des maisons ou des appartements. Il existe ainsi une très forte disparité avec un rapport de 1 à 10 du prix des maisons entre Béziers (356 385 euros) et Cannes (3 455 015 euros). Une tendance que l’on remarque également sur le segment des appartements. C’est en Occitanie que les prix des maisons sont les plus attractifs autour de la Méditerranée : de Béziers à Nîmes, il faut entre 356 000 euros et 510 000 euros pour devenir propriétaire d’une maison. Ces budgets ont continué de progresser en 2023 avec des hausses de + 1,4 % à Béziers à + 7,4% à Narbonne. Seule la ville d’Avignon a connu l’an dernier un net recul de valeur, avec une baisse de – 18,5 %.

À l’inverse, la Côte d’Azur affiche les budgets les plus élevés, et toujours en forte progression, sauf à Cannes, dont le marché s’est stabilisé. Il faut ainsi compter près de 3,5 millions d’euros en moyenne pour une maison cannoise, près de 2,5 millions d’euros pour une maison à Antibes, et près d’1,5 millions d’euros à Nice.

Non loin derrière, Aix-en-Provence continue de séduire. Elle talonne ainsi les villas azuréennes, avec 1,4 millions d’euros en moyenne pour une maison, soit une progression de 5,1 % en 1 an.

En Corse, le marché semble scindé en deux. Si l’attractivité de Bastia s’est fortement développée en 2023, avec des prix en hausse de plus de 34 %, Ajaccio, déjà plus chère, a vu, quant à elle, la valeur de ses maisons reculer sur la même période.

Une demande soutenue et solvable

« Si les villes du littoral méditerranéen ont continué de voir leurs prix progresser, c’est d’abord lié à l’attractivité forte de ces territoires en termes de qualité de vied’autant qu’ils sont facilement accessibles par TGVD’autre part, il faut souligner la popularité des locations saisonnières et une demande croissante de la part des jeunes seniors et des retraités. En effet, ils béficient souvent d’un apport important suite à la vente de leur résidence principale et sont donc moins affectés par les difficultés d’accès au crédit immobilier : une demande soutenue et solvable, qui engendre une hausse régulière des prix »conclut Stéphane Fritz, président de Guy Hoquet l’Immobilier.

 

Stéphanie Marpinard

Après avoir évolué pendant 10 ans au sein d'un groupe spécialisé dans les médias étudiants, l’orientation professionnelle et la gestion de carrière, en tant que rédactrice en chef adjointe, Stéphanie Marpinard a choisi de travailler à son compte et collabore depuis à différents médias. Ses domaines de prédilection sont entre autres l'immobilier, l'emploi et les ressources humaines.

A lire également
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement