TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Lyon enregistre la plus forte baisse des prix immobiliers

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
17 103
Evaluer cet article

Après une dernière décennie rythmée par une hausse constante (+ 40 % entre 2013 et 2023 d’après l’indice des prix Meilleurs agents – Les Echos),  les prix de l’immobilier lyonnais enregistrent une baisse significative en 2023 .

Lyon 2023

Après une dernière décennie rythmée par une hausse constante (+ 40 % entre 2013 et 2023 d’après l’indice des prix Meilleurs agents – Les Echos),  les prix de l’immobilier lyonnais enregistrent une baisse significative en 2023 .

Le Baromètre LPI – iad de juillet 2023 affiche une baisse de 3,2 % en un an sur les prix affichés des appartements anciens et -3,5 % sur les prix signés, soit 5 284 €/m². En tenant compte du neuf et de l’ancien confondus, l’indice des prix Meilleurs agents – Les Echos va plus loin en annonçant une chute du prix moyen du mètre carré de 8,4 % sur un an. Autrement dit, l’une des plus fortes baisses parmi les grandes villes de France.

Dans la capitale des Gaules, aucun arrondissement lyonnais n’échappe à la tendance baissière qui s’est installée depuis quelques mois. La baisse la plus importante touche le 5ème (-6,4 % sur un an, soit 4 603 €/m²) et le 6ème (-5,1 % sur un an, soit 6 154 €/m²).

Lyon prix immobiliers 2023

Un retour à la normale après des années records ?

Après deux années de frénésie tarifaire, Lyon est aujourd’hui confronté à un important problème de pouvoir d’achat immobilier des acheteurs : avec la hausse des taux de crédits, moins de ménages sont en position d’acquérir des biens immobiliers, en particulier les primo-accédants. Mais aujourd’hui, avec l’augmentation du nombre de biens en circulation, ils peuvent davantage se permettre de négocier. Charge aux vendeurs d’adapter leur prix à ce nouveau marché !

Néanmoins, même si les stocks de biens à vendre se sont un peu regonflés à Lyon, on ne peut vraiment pas parler d’un marché en suroffre, relativise Le Progrès. Les professionnels de l’immobilier lyonnais parlent plutôt « d’un retour à la normale, après des années records ».

À lire aussi : À Paris, les prix en baisse de 2,8 % sur un an


A lire également
Attik images
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement