L’agent immobilier doit posséder des connaissances dans différents domaines afin de pouvoir exercer sa profession ; marketing, communication, droit, gestion, comptabilité, informatique, relation client, nouvelles technologies… L’arrivée du numérique doit permettre à ce dernier de devenir plus performant dans certains domaines pour se concentrer sur son cœur de métier

photo : Beautiful mature business woman.

Un tour d’horizon des nouveaux services, à la disposition des professionnels de l’immobilier permet d’identifier rapidement l’important de l’indispensable.

Il convient de distinguer deux grandes catégories d’applications ou d’interfaces, qui permette d’améliorer l’action de l’agent immobilier :

  • Le web marketing
  • Le juridique en ligne

Dans le cadre de la transaction immobilière examinons le processus qui mène à la vente.

La prospection

La plupart des logiciels possèdent un onglet prospection qui permet de sectoriser puis au négociateur de saisir au fil du temps les noms des différents propriétaires de son secteur. Plusieurs inconvénients, le temps passe vite et souvent le négociateur à l’origine de la création du secteur n’est pas celui qui doit renseigner les éléments concernant les propriétaires. L’idéal serait donc une application ou interface qui implémente automatiquement le nom des propriétaires et ainsi commencer le travail de prospection classique. Pas de coûts supplémentaires pour l’instant.

Les réseaux sociaux sont une autre façon de se faire connaître et de développer sa visibilité et donc sa notoriété professionnelle. Facebook, Twitter, Linkedin … sont autant de vitrines à entretenir, cela est long et il n’y a pas forcément le personnel qualifié en agence pour gérer cela. Pourquoi ne pas faire appel à MYPASSPRO ou à un autre fournisseur qui peut s’en occuper à votre place avec une démarche clés en main et donc très simple d’usage. Coût : 189 euros H.T par mois.

Les logiciels de pige sont une autre manière d’aborder la prospection et d’assurer la rentrée de mandats. (Pigeimmo, Pigeonline, directannonces…) Coût : à partir de 9,90 euros HT par mois

Estimation

Tous les logiciels métiers sont pourvus d’un onglet estimation. Il s’agit d’apporter au vendeur la vision du marché et de valoriser son bien selon différentes méthodes (rendement, comparaison, surface…). Des sites en ligne, gratuits, peuvent vous aider (Efficity, Meilleurs Agents, Netvendeurs…). Pas de coût supplémentaire à prévoir.

Autre solution pour vous aider dans vos estimations, pouvoir consulter une base des biens vendus. En adhérant à un groupement d’agences (AMEPI, MLS…) vous avez accès à ces informations.

Coût de l’abonnement annuel : 1 100 euros par an

 

Mandat

Une fois le mandat signé et enregistré il s’agit de le commercialiser. La meilleure façon de se faire remarquer, sur un portail spécialisé au milieu de dizaines d’annonces, est de soigner la prise de photos (Oui Flash, ImmoPhoto…) Coût : à partir de 70 euros HT le pack de 15 photos.

La vidéo fait partie des outils utilisés pour se différencier et valoriser le bien au mieux. Coût à partir de 300 euros HT la vidéo.

Les prises de vue en 360° sont une bonne façon d’attirer l’attention de l’acquéreur qui va pouvoir se déplacer dans le bien et passer de pièces en pièces sans quitter son écran. Coût à partir de 100 euros HT

C’est certainement la façon la plus originale de présenter un bien de qualité ou d’exception. La prise de vues par drones apporte une vue d’ensemble qui va flatter vendeurs et acquéreurs. Coût à partir de 250 euros HT le pack de 10 photos ou 450 euros HT la vidéo.

 

Rédaction de l’annonce.

Suite au visuel il faut rédiger l’annonce. Grosse nouveauté, DEEP FLOW REALTY, une interface qui permet de créer des petites annonces directement à partir du logiciel et des infos saisies par le négociateur. Cette interface, qui sera lancée à l’occasion du salon RENT 2017, vous permettra aussi, en repérant les mots clés, de rajouter des infos sur l’emplacement du logement (écoles, mairie, commerces, quartier d’affaires…). Vous pouvez également créer une annonce différente par portail utilisé. Coût entre 50 et 100 euros par mois.

Autre service à la mode et qu’il faut intégrer dans vos outils ; le Home staging. Il s’agit avant tout d’attirer l’attention du vendeur sur les biens faits du Home Staging et des avantages qu’il pourrait en tirer en matière de mise en valeur de son bien. Pas de coût supplémentaire, si l’on considère que la préconisation du Homestager est offerte.

 

Le suivi vendeur.

N’oublions pas ce qui reste le cœur du métier d’agent immobilier, la relation client. Trop de vendeurs sont mécontents de leur agent immobilier parce qu’une fois le mandat signé ils n’ont plus de nouvelles. Même s’il ne se passe rien suite à la mise en vente du bien, vous devez informer le vendeur des actions que vous avez mises en place. Un point doit être fait régulièrement, par exemple tous les mois. Suite à cela vous pourrez faire des préconisations, comme une baisse du prix. Les logiciels métiers intègrent un CRM (Customer Relationship Management) ou gestion de la relation client. Pas de coût supplémentaire.

 

Enfin, il me semble important d’insister sur une notion trop souvent absente dans les agences immobilières. Le ROI (Return On Investment) ou le retour sur investissement. En effet, comment mesurer l’intérêt de tel ou tel support ? l’efficacité ou la rapidité d’action d’un commercial ? La pertinence du suivi client ? La société SCORIMMO permet de vous accompagner dans ce suivi en vous livrant des tableaux de bord sur : le nombre de contacts générés par vos publicités, la répartition entre vos commerciaux, les taux de transformation… Coût à partir de 250 euros HT par mois.

 

Agent Immobilier et juridique

La partie juridique d’un dossier de transaction doit rester dans les agences. Sinon comment justifier que les honoraires soient identiques chez un Agent qui rédige le compromis et chez un autre qui ne le rédige pas. Il faut savoir que les Notaires ont obtenu de la Chancellerie la possibilité de facturer la rédaction des avants contrats. C’est un premier pas vers des honoraires différenciés.

Le site MODELO peut vous aider dans la rédaction et le suivi de vos avants contrats. Vous pourrez vous procurer des modèles de documents juridiques, à jour des dernières évolutions législatives, à votre en-tête et semblant directement rédigé par l’agence. A partir du mois prochain, MODELO intégrera la signature électronique et la lettre recommandée électronique. Coût : à partir de 45 euros par mois par agence.

 

Ces différents coûts supplémentaires vont devoir être absorbés par un développement du chiffre d’affaires ou la réalisation d’économies. C’est peut-être l’occasion de réorganiser le « qui fait quoi » dans l’agence. Une enquête récente de la banque HSBC nous apprend que 93% des Français recherchent un logement disponible à la vente grâce aux outils en ligne. Souvent la première démarche pour un acquéreur immobilier est de consulter un portail en ligne pour faire son premier choix et contacter l’agence. Dans ce contexte, on peut se demander si une vitrine est toujours nécessaire ? La notoriété d’une agence est-elle liée à son emplacement ou aux avis clients publiés sur les réseaux sociaux ou délivrés par les instituts spécialisés AvisImmo, Immodvisor, Opinionsystem…) Coût à partir de 100 euros par mois. Il est indispensable de tenir compte de ces nouvelles habitudes pour inventer le modèle de demain.

 

Cet article vous a été :
Newsletterinscrivez-vous dès maintenant

Je m'abonne

VOIR LES NEWSLETTERS

Fichier AMEPImypasspro
Réagissez
Réagir
0
réaction
A lire également
Soyez le premier à réagir sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *