TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

Ces 10 femmes qui comptent dans l’immobilier

Publié le
Publié le
Réagir 0 réaction
3 849
Evaluer cet article

Si le salariat des entreprises du secteur est plutôt féminisé, les postes de direction le sont beaucoup moins. Pourtant, les exemples de parcours inspirants ne manquent pas… A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Le Journal de l’Agence vous propose une sélection non exhaustive de femmes qui font bouger le secteur de l’immobilier.

photo : Flat colorful illustration of a diverse group of women

Véronique Bédague, la reine de la promotion

Avant de rejoindre le groupe Nexity en 2017, où elle multiplie les postes au sein des différentes directions, Véronique Bédague a mené une carrière de haut fonctionnaire. Elle a notamment été économiste au Fonds monétaire international à Washington entre 1994 et 1997, conseillère du ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie Laurent Fabius de 2000 à 2002, Directrice des finances de la Ville de Paris de 2002 à 2007, Secrétaire générale de la Ville de Paris sousVeronique Bedague Bertrand Delanoë de 2008 à 2014 et Directrice de cabinet du Premier ministre Manuel Valls de 2014 à 2016.Un parcours professionnel de haut vol et à 100 à l’heure qui lui a même valu d’être évoqué dans la presse pour succéder à Jean Castex au poste de Premier ministre.

Depuis son arrivée chez Nexity, Véronique Bédague a fait de l’égalité femmes/hommes son cheval de bataille : « Le Comex dénombre 44 % de femmes et nous sommes parmi les 11 entreprises tricolores du Bloomberg Gender Equality Index 2021. La force par l’exemple fonctionne très bien ! Aujourd’hui, le constat est qu’il est plus naturel de recruter une femme pour un poste à responsabilités », souligne-t-elle.

 

Yvette Bedin, la pionnière de l’immobilier

Rien ne prédestinait Juliette Bedin à l’immobilier et pourtant… Son DESS en droit privé option notariale en poche, elle ouvre son premier cabinet immobilier en 1977 à Pessac en Gironde. 47 ans plus tard, le Cabinet Bedin Immobilier compte plus de 300 collaborateurs et 65 agences réparties dans le Sud-Ouest, de Bordeaux à Toulouse, en passant par les Landes.

« Ce qui m’intéressait, raconte-t-elle, ce n’était pas simplement de diriger une ou deux agences mais de développer une entreprise ». Mission accomplie, puisque le Cabinet Bedin est devenu le deuxième réseau succursaliste français. Trop soucieuse de la qualité de service à offrir aux clients, Yvette Bedin n’a pas souhaité se développer en franchise. Aujourd’hui, elle dirige l’entreprise avec sa fille Julie, tombée dans la marmite de l’immobilier depuis son plus jeune âge, aujourd’hui directrice générale du groupe et forte d’une expérience de plus de 20 ans.

En 2017, Yvette Bedin, connue aussi pour son engagement humanitaire, a reçu les insignes de Chevalier de l’Ordre National de la Légion d’honneur. Une distinction qui salue sa réussite en tant que femme chef d’entreprise et qui récompense son implication dans la création du premier BTS professions immobilières.

 

Danielle Dubrac, la femme d’engagements

Ingénieure de formation, Danielle Dubrac a d’abord travaillé chez Thomson sur des systèmes de téléalarmes de sites sensibles avant de créer SABIMMO en 1986, un cabinet de syndic de copropriété, d’administration de biens et de transaction, situé en Seine-Saint-Denis.

Quelques années plus tard, en 2021, elle crée SABIMMO Gestion, un cabinet dédié à la gestion locative, dont elle est directrice. Depuis une vingtaine d’années, cette femme de convictions et d’engagements multiplie les combats pour défendre les valeurs qui l’animent au quotidien : solidarité, transmission du savoir et réussite pour tous. Présidente de l’Ecole de la deuxième chance, elle a également présidé la Délégation 93 des Femmes chefs d’entreprise.

Œuvrant pour la promotion de sa profession, elle devient Secrétaire générale de l’Union des syndicats de l’immobilier (UNIS) en 2014, puis est élue une première fois présidente de l’Unis en 2020. En juin 2023, elle entame un second mandat de 3 ans à ce même poste. En parallèle, Danielle Dubrac est également Présidente de la CCI 93 et conseillère au CESE.

 

Isabelle Larochette, l’ambassadrice du mieux logement

Professionnelle chevronnée, experte de l’immobilier et femme de cœur, elle crée en 2013 la Fondation I Loge You pour venir en aide aux associations qui agissent pour le mieux logement, sous l’égide de la Fondation de France. En 2018, elle décide de faire de l’immobilier autrement et réinvente son agence De la cour au Jardin.

Finies les agences vitrines ! Avec Isabelle Weill, ex-associée et cofondatrice du groupe CCM Benchmark, et Michèle Lourdelle, ex-directrice de la communication du groupe M6 et fondatrice de l’agence 1R2com,  elle crée le réseau d’agents immobiliers indépendants De la cour au Jardin, positionné sur l’immobilier de charme et les biens insolites (loft, ateliers d’artistes, châteaux…). Le réseau d’Isabelle Larochette compte désormais une trentaine de consultants indépendants implantés sur l’ensemble du territoire.

 

Sophie Sabot-Barcet, la première femme à la tête du CSN

Maître Sophie Sabot-Barcet, notaire à Monistrol-sur-Loire (Haute-Loire), a été élue présidente du

Conseil supérieur du notariat le 25 octobre 2022, devenant ainsi la première femme de l’histoire du notariat à accéder à cette fonction, depuis la création de cette organisation professionnelle il y a plus de 80 ans.

Mais son engagement auprès des instances n’est pas nouveau. En effet, depuis octobre 2020, elle était première vice-présidente du CSN en charge de la formation initiale et continue des notaires et des collaborateurs, de l’efficacité et de la résilience de la profession, des relations sociales et du modèle social de l’entreprise notariale, ainsi que de la gestion prévisionnelle des emplois et des carrières des métiers du notariat.

Elle a également été présidente de la Chambre départementale des notaires de Haute-Loire et présidente de commission au 112e Congrès des notaires de France sur La propriété immobilière « La propriété immobilière – Entre liberté et contrainte ».  Un parcours jalonné de belles réussites qui lui a valu d’être nommée Chevalier dans l’Ordre national du Mérite.

 

Aurélie Miribel, la patronne des réseaux

Après des années aux côtés de son père, Jean-Claude Miribel, fondateur du groupe CIMM en 1979 à Grenoble, Aurélie Miribel a pris les rênes en 2011 des réseaux Cimm Immobilier et Immoliaison. Elle gère aujourd’hui plus de 200 points de vente en France, agences franchisées et succursales, et 80 agents commerciaux Immoliaison.

Tombée dans la potion magique de l’immobilier dès l’enfance, elle consacre son stage de fin d’études à la rédaction d’une thèse sur le développement et la pérennisation des réseaux de franchises. Elle démarre ensuite au service juridique de l’entreprise familiale et se laisse piquer par le virus de l’immobilier.  Son objectif ? Poursuivre le développement de l’entreprise familiale.

« Quand j’ai commencé à travailler il y a une quinzaine d’années, les métiers de l’immobilier étaient encore occupés par une majorité d’hommes. Aujourd’hui, le boom des embauches s’accompagne d’une féminisation significative du domaine mais je regrette de voir que, dans l’immobilier comme dans le reste de la société, les femmes sont toujours sous-représentées aux postes à responsabilités », explique Aurélie Miribel. Pourtant leurs compétences ne font pas défaut, loin de là : « Parmi les qualités récurrentes de mes collaboratrices, je remarque notamment une réelle acuité commerciale et une rigueur du métier associée à une aisance relationnelle. Elles sont généralement très appréciées pour leur empathie et leur capacité à accompagner les clients dans leurs projets.», précise-t-elle.

 

Caroline Evans de Gantès, l’égérie de la PropTech

Diplômée d’un Bachelor of Arts and Science de Vanderbilt et d’un MBA de Harvard, Caroline Evans de Gantès a passé plus de 10 ans dans le secteur des nouvelles technologies.

Après avoir débuté sa carrière en 2004 dans le conseil, au sein du cabinet McKinsey, aux États-Unis puis en France, à Paris, la Franco-Américaine rejoint ensuite Asurion, spécialiste en assurance des appareils électroniques, où elle occupe le poste de Directrice de la tarification et du développement commercial.

En 2015, elle intègre Google, d’abord comme General Manager pour le Tennessee et l’Alabama à Nashville, puis comme Responsable Analytics à Paris. En 2019, elle devient Responsable de Google Shopping pour une partie de la zone Europe, et est en charge des ventes, de la gestion des comptes, de la stratégie, des opérations et de la conformité.

Enfin, en 2021, Caroline Evans de Gantès est nommée Country Managing Director et Directrice Générale du groupe SeLoger. Depuis 2022, elle occupe le poste de Directrice Générale du groupe AVIV France qui réunit les marques Meilleurs Agents, SeLoger, Logic-Immo, SeLoger Neuf, Logic-Immo Neuf, SeLoger Construire, Logic-Immo Faire Construire, Belles Demeures, LUX Residence, et SeLoger bureaux & commerces.

A lire aussi : « Les femmes ont beaucoup à apporter à l’immobilier et à la tech », Caroline Evans de Gantès 

 

Sophie Richard, l’experte du viager

Ambitieuse, enthousiaste, la tête sur les épaules… Sophie Richard s’est lancée un défi il y a 7 ans : fonder le premier grand réseau d’agences immobilières dédié au viager, un dispositif « d’utilité publique », selon elle, à l’heure où la population, de plus en plus âgée, voit ses besoins médicaux et financiers croître considérablement.

Diplômée d’un master en droit privé, mère de deux enfants, Sophie Richard a exercé pendant 10 ans à l’Adil (Association départementale d’information sur le logement et l’énergie) en tant que conseillère juridique.

Né aux Sables d’Olonne, Viagimmo et sa fondatrice veulent conquérir tout le territoire français. « Depuis toujours j’ai eu envie de créer ma propre entreprise, explique-t-elle. Je souhaitais acquérir une certaine expérience et avoir toutes les armes nécessaires avant de me lancer. J’aspirais également à participer à un projet éthique, et le viager répondait parfaitement à mes attentes, car il repose sur la solidarité intergénérationnelle. » Une belle réussite puisque le réseau espère bien atteindre le cap des 40 agences d’ici la fin de l’année.

 

Méka Brunel, la femme de terrain

Après le lycée, Méka Brunel obtient un diplôme d’ingénieure en travaux publics, à l’ESTP Paris, puis un executive MBA à HEC Paris.  Elle est également Fellow de la Royal Institute of Chartered Surveyors (institut de valorisation sur les marchés de l’immobilier).

Elle est depuis plus de 40 ans une actrice incontournable de l’immobilier et de la construction. Méka Brunel a ainsi occupé différentes postes à responsabilités dont la direction générale Europe de la Société immobilière Trans-Québec, la présidence d’Europe d’Ivanhoé Cambridge ou encore la direction Générale de Gecina.

Femme d’engagement, elle a été nommée en janvier 2023 présidente de l’Université de la Ville de Demain, puis présidente de la Fondation Palladio qui encourage la recherche, la formation et les échanges dans le secteur de l’industrie immobilière et de l’urbanisme. Elle est, par ailleurs, administratrice d’Hammerson PLC et membre du comité de mission d’Enedis.

 

Elisabeth Julien, la femme de passions

Cette Marseillaise est titulaire d’un master en gestion de patrimoine et professionnelle de l’immobilier. Elle fait ses premières armes dans l’immobilier neuf chez Kaufman & Broad.

Après 20 ans d’expérience, cette passionnée du marché immobilier et de la tech décide en 2014 de créer un comparateur de logements neufs qu’elle baptise ikimo9. Son leitmotiv ? Simplifier la mise en relation des promoteurs immobiliers et des particuliers souhaitant investir dans l’immobilier neuf et centraliser un maximum d’informations immobilières et fiscales sur les logements neufs disponibles.

Forte de son succès, l’entrepreneuse noue en 2020, un partenariat avec Cdiscount en 2020 et crée la marketplace Cdiscount Immobilier. Mi 2021, l’aventure entrepreneuriale prend encore un nouveau tournant grâce, cette fois-ci, à un partenariat avec le réseau IAD. La startup prend alors le virage du B to B afin d’aider les professionnels de l’immobilier à simplifier la vente des logements neufs.

Dans cette optique, deux outils sont créés : Ikimotech et Ikimoplace. Le premier est une solution SaaS permettant aux professionnels de l’immobilier, d’accompagner et de guider leurs clients dans l’achat d’un logement neuf. La seconde est une marketplace personnalisable, conçue en marque blanche, que les professionnels de l’immobilier peuvent intégrer à leur propre site.

En 2023, Elisabeth Julien signe un partenariat avec le portail immobilier Bien’ici qui offre la possibilité aux agents immobiliers d’accéder à la solution SaaS Ikimotech.

 

Les femmes qui comptent ne manquent pas dans l’immobilier… Retrouvez les portraits et interviews de ces autres entrepreneuses de talents :

Esthète… Portrait de Nathalie Garcin, présidente d’Émile Garcin Propriétés

Marie-Philomène Millat, une entrepreneuse de l’immobilier sur le terrain et les réseaux

« Diriger son agence, être femme et maman, c’est possible » Anne Boucaut-Basso

« Je souhaite transmettre les valeurs d’un professionnalisme fiable et humain ! », Sandra Viricel

« Les agents immobiliers indépendants ont un savoir-faire à revaloriser » Agnès Derard, directrice de l’agence Les Parisiennes

Portrait de Virginie Lejosne : une chasseuse d’apparts pour les expatriés à Paris

« J’ai ouvert mon agence immobilière à 25 ans », Claire Alberti

A lire également
Ne manquez pas aussi
PRE-ETAT.DATE
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous