TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

6 conseils pour convaincre les vendeurs de baisser leur prix

Publié le
Publié le
Réagir 1 réaction
2 526
Evaluer cet article

Alors que le secteur de l’immobilier est confronté depuis plusieurs mois à une crise sans précédent, seule une baisse massive des prix permettrait de relancer significativement la dynamique du marché s’accordent à dire de nombreux experts. Tour d’horizon des bonnes pratiques de Julien Raffin, fondateur du réseau Groupe C2i, formateur immobilier et coach, pour faire entendre raison aux vendeurs.

 

Julien Raffin

1. Comprendre la dimension psychologique du prix

Le prix d’un bien immobilier a une forte dimension psychologique. Pour convaincre un vendeur de baisser le prix de son bien, il est crucial de créer un lien de confiance solide. Cela signifie comprendre ses attentes, ses inquiétudes et ses motivations. Un vendeur sera plus enclin à suivre vos recommandations si vous avez établi une relation de confiance et de respect mutuel.

2. Présenter de manière factuelle de l’état du marché

Pour négocier efficacement une baisse de prix, vous devez vous appuyer sur des données concrètes et des visuels. Cela inclut de montrer les dernières ventes sur le marché, l’évolution des prix au cours des dernières années, et les tendances actuelles. Utilisez des graphiques et des tableaux pour rendre ces informations plus percutantes.

3. Expliquer l’impact des taux d’intérêt

Avec l’augmentation des taux d’intérêt, les acheteurs subissent une perte de pouvoir d’achat, ce qui impacte naturellement les prix du marché immobilier. Expliquez à votre vendeur comment cette dynamique économique affecte la valeur de son bien. Fournissez des exemples concrets pour illustrer comment une hausse des taux d’intérêt peut entraîner une baisse des prix.

4. Comparer avec des biens similaires

Montrez à votre vendeur comment des biens similaires sont actuellement vendus sur le marché. Faites-lui comprendre que pour rester compétitif, il doit s’aligner sur les prix du marché actuel. Cette comparaison doit être faite régulièrement pour s’adapter aux fluctuations du marché.

5. Communiquer de manière transparente et avec pédagogie

Adoptez une approche transparente et éducative dans vos discussions. Expliquez clairement pourquoi une baisse de prix est nécessaire et comment cela peut en réalité accélérer la vente du bien. L’objectif est de faire comprendre au vendeur que cette démarche est dans son meilleur intérêt.

6. Se préparer aux objections

Préparez-vous à répondre aux objections. Les vendeurs peuvent avoir des réticences à baisser le prix de leur bien. Il est important que vous puissiez argumenter de manière convaincante, en vous appuyant sur des faits et en restant empathique.

Devenir un expert en négociation de baisse de prix requiert une compréhension approfondie du marché, de solides compétences en communication, et une capacité à établir des relations de confiance. En maîtrisant cette compétence, vous vous positionnerez comme un professionnel efficace et respecté dans le secteur immobilier en 2024.

 

Julien Raffin

Julien Raffin aide les conseillers immobiliers à améliorer leurs résultats et changer de vie grâce au développement de leur Mindset et une méthode de travail unique, la méthode MAESTRO.
Auteur du livre Manifeste des Agents et conseillers immobiliers
Directeur fondateur du réseau Groupe C2i
Créateur de l'Event'immo
Directeur fondateur de Julien Raffin Coaching & Formations
Vous aimez le magazine... recommandez-le !
En savoir plus

A lire également
Du même auteur
Newsletter

Recevez l'essentiel de l'actualité immobilière sélectionné par la rédaction.

Sur le même thème
Vos réactions
  • Par Raguet G., il y a 3 mois

    Je suis propriétaire : j’ai baissé le prix de ma maison, mise en vente en juin 2023 à 765000 €. Retirée de la vente en decembre 2023. Au 1er mai 2024, je baisse le prix à 697 000 €. Un agent immobilier du secteur m’a proposé une offre intelligente. Un prix fixe pour lui sur la vente (environ 2,2% de commission ,l’an passé c’était 5%) en mandat simple. Déçue de la ‘vente bousillée’ de l’année passée par une enseigne de renommée, j’étais déterminée à la vendre moi même de façon plus personnelle. L’offre de cet agent est intelligente, la baisse doit avoir lieu de chaque côté. Cela ne casse pas le marché, ça le booste…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous
Découvrez nos formules d'abonnement