Nousassurons.com, réseau de courtiers en assurance, salue une mesure liée à la loi Hamon qui devrait permettre de mieux comparer les assurances de prêt et offrir un vrai choix aux consommateurs.

photo :

Les banques ont l’obligation depuis le 1er octobre de remettre aux futurs emprunteurs d’un bien immobilier une fiche détaillant les garanties qu’elles exigent en matière d’assurance. Nousassurons.com, réseau de courtiers en assurance, salue cette mesure liée à la loi Hamon qui devrait permettre de faciliter les comparaisons et offrir un vrai choix aux consommateurs.

La remise d’une fiche standardisée d’information pour faciliter l’application de la loi Hamon

Entrée en vigueur le 26 juillet 2014, la loi sur la consommation, dite « loi Hamon », permet de résilier –théoriquement – plus facilement au cours de la 1 ère année de souscription son assurance de prêt. Dans les faits, les rares emprunteurs qui ont tenté l’expérience se sont heurtés à un refus, les banques mettant en avant une différence de couverture entre la nouvelle assurance et l’ancienne.

Afin d’éviter ce type d’incidents,  banques doivent depuis le 1er octobre fournir aux emprunteurs une fiche standardisée d’information (FSI) détaillant comme indiqué dans le décret « les caractéristiques des garanties minimales exigées pour l’octroi du prêt immobilier », ainsi que « les types de garanties que l’emprunteur envisage de choisir ». Elle présentera également une estimation du coût de l’assurance envisagée, par période, et sur toute la durée du prêt en mentionnant le taux annuel effectif de l’assurance (TAEA).

« La remise de cette fiche standardisée est une très bonne nouvelle. Elle va nous permettre de pouvoir faire réellement notre métier de courtier en proposant à nos clients emprunteurs des contrats offrant au minimum les garanties demandées par les banques, et ce afin qu’ils puissent faire un choix, en toute objectivité et en étant bien voire mieux couverts » précise Corine Monteil, directrice Générale de Nousassurons.com.

La délégation d‘assurance : jusqu’à 50 % d’économies sur le coût total

La loi Hamon, encore méconnue est assez peu utilisée dans le cadre de possibilité de changer d’assurance de prêt dans les 12 mois qui suivent la souscription du prêt. C’est pourquoi, il est important que l’emprunteur dispose d’un vrai choix au moment de la souscription d’un crédit immobilier, d’autant que le coût de l’assurance peut représenter de 5 à 25 % du coût total du crédit selon le contrat choisi.

Par exemple, un emprunteur de moins de 40 ans, pourra obtenir une assurance à 0,10 % pour son prêt de 200 000 € sur 20 ans à 2,30 %, soit un coût total de 4 000 € (soit 7,5 % du coût total du crédit) contre un coût de 14 000 € avec une assurance groupe à 0,35 % (soit 22 % du coût total du crédit).

Pour autant, peu d’emprunteurs ont conscience des économies qu’il est possible de réaliser en changeant d’assurance.

« En matière d’assurance d’emprunteur, nous n’avons eu quasiment aucune demande de résiliation dans le cadre de la loi Hamon… En revanche la vague de renégociations de crédits immobiliers a entrainé une hausse des demandes d’emprunteurs qui profitent du rachat de leur prêt pour changer également d’assurance pour avoir une offre plus couvrante et moins chère » rappelle Corine Monteil. ©byBazikPress©Fotolia

Cet article vous a été :
NousAssurons
Réagissez
Réagir
0
réaction
Dans la même rubrique
Soyez le premier à réagir sur cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *