Articles liés à Observatoire Crédit Logement/CSA

« Surperformance ou atterrissage du marché de l’ancien ? », Michel Mouillart, Professeur d’Economie, FRICS
« Surperformance ou atterrissage du marché de l’ancien ? », Michel Mouillart, Professeur d’Economie, FRICS

En dépit de chiffres décrivant une progression du marché de l’ancien qui aurait été spectaculaire en 2017, la réalité n’a pas été aussi belle.

« A la recherche d’un second souffle », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS
« A la recherche d’un second souffle », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS

Même si l’année 2017 sera encore une très bonne année pour le marché de l’ancien, elle se terminera moins bien qu’elle n’avait commencé. Quid de 2018 ?

« A la croisée des chemins », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS
« A la croisée des chemins », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS

Même si la hausse des taux des crédits attendue pour 2018 ne sera que très modérée, les ventes de logements anciens ne devraient progresser (au mieux) que très lentement à l’avenir. Lisez vite l'analyse de Michel Mouillart.

« Vers un affaiblissement de la demande ? », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS
« Vers un affaiblissement de la demande ? », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS

Ce n'est pas la remontée des taux, mais le renforcement des tensions sur les prix de l'ancien depuis deux ans qui altère la solvabilité des ménages.

« Un début d’année en demi-teinte », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS
« Un début d’année en demi-teinte », Michel Mouillart, Professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest, FRICS

Malgré des taux d’intérêt exceptionnels, l’activité du marché de l’ancien hésite, en attendant le second souffle du marché de la revente.

« Sans la baisse des taux de crédit, les prix de l’immobilier auraient baissé de -2% à -5% depuis le début de l’année », Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgents
« Sans la baisse des taux de crédit, les prix de l’immobilier auraient baissé de -2% à -5% depuis le début de l’année », Sébastien de Lafond, président de MeilleursAgents

MeilleursAgents.com publie la 81ème édition du baromètre mensuel d’analyse du marché immobilier résidentiel à Paris, en Île-de-France et dans les dix plus grandes villes de France. Pour son président Sébastien de Lafond, les taux bas pratiqués par -la BCE n'ont pas permis de...

« En 2016, consolidation probable de la reprise », Michel Mouillart, professeur d’économie à Paris ouest, FRICS
« En 2016, consolidation probable de la reprise », Michel Mouillart, professeur d’économie à Paris ouest, FRICS

Janvier confirme le regain d’activité débuté en 2015. Taux d’intérêts bas et remontée des prix dopent le secteur. Analyse.