TOUTE L'INFORMATION PRATIQUE POUR LES PROFESSIONNELS DE L'IMMOBILIER

baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger

Marché immobilier : une baisse des prix des logements anciens, mais une augmentation de ceux des maisons neuves

L'année 2023 aura été marquée par une baisse des prix de l'ancien parfois surprenante et non homogène selon les territoires. C'est en tout cas ce qui ressort du dernier Baromètre LPI-iad de décembre 2023. Le point sur la dynamique du marché immobilier à la fin de l'année grâce à l’analyse de Michel Mouillart, . 5 921

« Baromètre LPI-SeLoger avril 2022 : Ralentissement de la hausse des prix dans les grandes villes », Michel Mouillart

Après plusieurs mois d’expansion du marché, les achats de logements anciens réalisés par les particuliers se sont affaiblis dès le début de l’année. Dans le contexte d’un resserrement supplémentaire de l’accès au crédit, la demande a nettement réagi à la dégradation de son pouvoir d’achat et au déclenchement de la crise en Ukraine . 5 320

« Baromètre LPI-SeLoger mai 2021 : Impact limité du 3ème confinement », Michel Mouillart

Avec la mise en œuvre du 3ème confinement, le regain de la demande constaté en mars s’est émoussé. Certes, l’activité n’a pas reculé aussi brutalement que lors des précédents confinements : une baisse des ventes de 18 % en avril 2021, contre 76 % en avril 2020, puis de 28 % en novembre. L’analyse de Michel Mouillart, professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest et porte-parole du baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger. 4 187

« Baromètre LPI-SeLoger avril 2021 : Amplification de la hausse dans les grandes villes », Michel Mouillart

Dans 75 % des villes de plus de 100 000 habitants, la hausse des prix des appartements anciens reste au moins égale à 5 % sur un an (61 % des villes de plus de 50 000 habitants) : elle est même d’au moins 10 % dans 28 % des grandes villes. L’analyse de Michel Mouillart, professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest et porte-parole du baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger. 3 537

« Baromètre LPI-SeLoger mars 2021: Accélération spectaculaire de la hausse des prix des maisons anciennes », Michel Mouillart

Pour l’heure, rien ne vient freiner la hausse des prix constatée depuis le printemps 2019 : ni la crise sanitaire, ni deux confinements, ni leurs conséquences économiques et sociales, ni le resserrement de l’accès au crédit. L’analyse de Michel Mouillart, professeur d’Economie à l’Université de Paris Ouest et porte-parole du baromètre des prix immobiliers LPI-SeLoger. 6 641

PRE-ETAT.DATE
Le journal trimestriel

Vous souhaitez consulter notre dernier magazine ou l'une de nos éditions précédentes ?

Consulter en ligne Abonnez-vous